Inu se dévoile, entre musique du monde et folk traditionnel kanak

musique
inu
©Laura Schintu
Depuis leur installation sur le Caillou, il y a 5 ans, Marianne et son mari Hnawejë Canhemez ont multiplié les prestations musicales. Aujourd'hui, ils préparent un concert au petit théâtre du Mont Dore, les 17 et 18 juillet prochain. Un hommage à la musique du monde et à la tradition kanak. 
Cette semaine marque les derniers préparatifs pour le couple Canhemez. C'est dans leur cocon familial à Nouméa, qu'ils peaufinent l’organisation de leur prochain concert, au cours duquel ils présenteront 27 morceaux; des titres anciens et des nouveautés comme une chanson dédiée à leur petite fille de 16 mois : Baexene. Un hymne à l’amour et à la tolérance. 
 

Hnawejë a été bercé par le folk traditionnel de Lifou dans son enfance, moi de mon côté j'ai d'autres apports, plus jazz, musique du monde aussi parce que j'ai eu la chance d'avoir des parents qui m'ont transmis une culture musicale riche. Je pense qu'on est le résultat ou la somme de toutes ces influences.

- Marianne Canhemez



Les 17 et 18 juillet prochain, Marianne et son mari Hnawejë se présenteront sur scène, accompagnés de quatre autres musiciens, avec batterie, basse accoustique, percussions, ukulele, guitare et saxophone. Une diversité d’instruments et de sonorités qui invite au voyage. "La musique ça représente beaucoup de choses, parce qu'un monde sans musique, c'est un monde sourd et qui n'a pas lieu d'être en fait. J'espère qu'il y aura beaucoup de monde pendant ces deux jours" explique Hnawejë Canhemez.

Marianne et Hnawejë présenteront lors de ce spectacle leur deuxième album et des invités surprise les rejoindront sur scène. Une aventure musicale qui devrait réjouir le public. 

Le reportage en musique de Natacha Lassauce-Cognard et Laura Schintu. 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live