Le champion Ivor Hill, l'un des chevaux les plus capés de Calédonie, est mort

hippisme
Courses hippiques Ivor Hill
©NCla1ère

Ivor Hill s'est éteint des suites d'une maladie foudroyante. Légende des courses, on retiendra de lui notamment trois victoires consécutives de la Coupe Clarke. Aujourd'hui, le monde hippique pleure sa disparition. 

Ivor Hill n’est plus. Le cheval légendaire des écuries calédoniennes est mort, lundi 12 avril, des suites d’une maladie. 

Un palmarès impressionnant

Ivor Hill, c’était presque un cheval invincible. Dans sa longue et flamboyante carrière, il a dominé tous les chevaux importés et gagné trois éditions de la Coupe Clarke, trois victoires qui permettent de conserver le trophée. 
Il s’est aussi imposé six fois dans la Bourail Cup.

"Une perte pour la Calédonie"

Né à Bourail chez Charles Ohlen, et entraîné par Carole Tual, il a vécu sa vie de champion à l’écurie de Sarraméa où il a succombé à une colique foudroyante ce lundi matin. 
"C’est une perte à titre personnel, c’est une perte pour l’entraîneur, c’est une perte pour le jockey, c’est une perte pour la Calédonie parce que c’est un cheval qui a prouvé toute sa qualité. Je pense que tout propriétaire rêve d’avoir un cheval comme ça" déplore Charly Brinon, le propriétaire d'Ivor Hill. "Beaucoup de  messages depuis hier de sympathie, de soutien… Mais oui, c’est dur".

Tout propriétaire rêve d’avoir un cheval comme ça

Charly Brinon, propriétaire d'Ivor Hill

A la retraite depuis 2017

Et dire qu’un entraîneur avait déconseillé à Charly Brinon de le faire courir. Le crack avait tiré sa révérence en 2017 après trente-huit victoires en quarante courses et une kyrielle de records de piste. Un cheval unique pour une carrière sans égale. 

Le reportage d’Erik Dufour et Laura Schintu 

L’hommage de la Fédération des courses hippiques

La Fédération des courses hippiques de Nouvelle-Calédonie salue la mémoire d’un champion exceptionnel :