La course aux procurations

référendum nouvelle-calédonie 2020
Course Procurations
©Clarisse Watue
Dans toutes les communes de Nouvelle-Calédonie, les préparatifs du scrutin battent leur plein. Urnes, bulletins, cartes électorales, tout est fait pour que le vote se passe bien dimanche. A Nouméa, comme à Lifou, on reçoit aussi les dernières procurations, qu'il faut vérifier minutieusement. 

​​A la mairie de Lifou, les agents des différents services communaux ont été mis à contribution pour la préparation du scrutin. Ambiance studieuse dans la salle de délibération venrdedi matin. Nom du mandant, celui du mandataire, le justificatif, les procurations sont examinées méticuleusement par la vingtaine d’agents mobilisée pour l’occasion. Chaque agent est chargé d’un bureau de vote, les 26 bureaux de Lifou et aussi les 4 délocalisés à Nouméa. Roxanne Xölawawa s’occupe de celui qui sera installé au faré de la province des Iles. « On vérifie le numéro de la procuration et si le nom et le prénom de la personne figurent bien sur la liste d'émergement. »
Procurations Lifou
©Clarisse Watue

 Des procurations litigieuses

Les agents communaux peuvent être confrontés à des procurations non valables. Elles sont dites litigieuses. Ils en ont eu quelques-unes ce vendredi matin. « Elles sont litigieuses dans la mesure où on reçoit une procuration, mais que la personne n'est pas inscrite sur la liste électorale spéciale consultation. D'autre part, il faut savoir, qu'on a des formulaires spéciaux pour le référendum. Des fois, on reçoit des procurations qui ne sont pas dans le bon formulaire, du coup elles ne sont pas valables. Il y a également des procurations avec des changements de mandataires », détaille Martin Wazizi, secrétaire général de la mairie de Lifou.
 

On a des formulaires spéciaux pour le référendum. Des fois, on reçoit des procurations qui ne sont pas dans le bon formulaire, du coup elles ne sont pas valables.
- Martin Wazizi, secrétaire général de la mairie de Lifou

 

Jusqu'à dimanche, 18 heures

Plus de 330 procurations ont été enregistrées sur Lifou, mais les services de la mairie peuvent continuer à en recevoir jusqu'à dimanche avant la fermeture des bureaux de vote à 18 heures.

Le reportage de Clarisse Watue à Lifou :

Procuration Lifou

 
Mairie Lifou Référendum
©Clarisse Watue

Des certificats du médecin

A Nouméa, à deux jours de la consultation, les demandes de procuration s’amplifient. A la gendarmerie et dans les commissariats de police, les équipes se mobilisent pour recueillir et enregistrer les dernières procurations. Deux-tiers des demandes viennent de personnes arrêtées par le médecin. 
 

Au travail dimanche

Assise confortablement dans la salle d’accueil, Anouchka attend patiemment son tour. Ce week-end, elle est sur le tableau de service de la maison Gabriel-Poëdi, un centre d’accueil de jour pour des jeunes en situation de handicap. Seule solution pour la jeune femme : établir rapidement sa procuration. «Ils m'ont dit quels papiers il fallait fournir. Ce matin, je suis allée récupérer mon attestation auprès de mon employeur. J'aurais voulu participer, mais j'ai une personne de confiance qui pourra voter pour moi.»
 

Je ne peux pas voter dimanche parce que je travaille ce week-end. Anouchka, une électrice

 

Dans l'impossibilité de se déplacer

Dans la salle d’attente, pas de file indienne. Les salariés sont en nombre infime alors que la grande majorité des demandeurs de procurations sont des malades. Originaire d’Ouvéa, Jeannette a dû se résigner à faire le nécessaire pour le vote de dimanche. «Je suis malade et le médecin me dit que je ne peux pas me déplacer, alors je suis obligée de faire une procuration à la dernière minute. »

Témoignages recueillis par Cédrick Wakahugnème au commissariat central de Nouméa :

Témoignages procurations

 

155 procurations rien que jeudi

Même empêchement pour Anne-Marie. La jeune femme vote à Hapetra en pays Drehu. Une simple visite chez le médecin contraint l’îlienne à rester sur Nouméa. Déception pour celle qui n’a jamais raté un seul vote. « Je suis venue pour un souci médical. Je vote par procuration comme je ne peux pas me rendre sur mon lieu de vote. Ils demandent un certificat médical, car on peut inventer n'importe quel prétexte.» Tous les jours, c’est le même scénario au commissariat central et dans les commissariats de quartier. Pour la seule journée de jeudi, 155 procurations ont été enregistrés par la police nationale.


Procurations mode d'emploi

Pour rappel, une fois la procuration établie, il suffit de présenter une photographie du récépissé pour pouvoir voter. En cas d'imprévu, il est encore possible de faire établir une procuration. Mais il y a quelques règles à respecter. Mode d'emploi.

Le reportage de Martin Charmasson :
 
©nouvellecaledonie