nouvelle calédonie
info locale

Jacques Jeandot, décès d'un pilote d'entreprises

disparition
Jacques Jeandot
©DR
Il était l’un des grands noms de la concession automobile en Nouvelle-Calédonie, à la tête d’un empire diversifié dans la finance, l’imprimerie ou la presse. Jacques Jeandot est décédé dans la nuit de lundi à mardi, à Nouméa, à l’âge de 74 ans.  
L’empire Jeandot, c’est notamment l’un des groupes qui dominent le marché de l’automobile en Nouvelle-Calédonie. A sa tête, Jacques Jeandot, natif de Lyon arrivé sur le Caillou en 1969. Un self-made man qui travaille dans le secteur du roulage puis tient le parking Bir-Hakeim et rachète différentes sociétés, dans le contexte politique défavorable des années quatre-vingt.
 

Ascension fulgurante

L’ascension de l’homme d’affaires va être fulgurante. La Holding Groupe Jeandot est fondée en 1988. Entouré de ses frères, Jacques Jeandot domine le secteur de la concession. «C’est une page de l’histoire automobile calédonienne qui se ferme avec lui», estime l’un de ses anciens concurrents, Jean-Rémy Buraglio, actuel président du conseil d’administration de la Cafat. 
Son témoignage recueilli par Malia-Losa Falelavaki :

Jean-Rémy Buraglio évoque Jacques Jeandot

 
Jacques Jeandot
©DR
 

Un empire familial discret

Autre membre du Medef, son président Daniel Ochida évoque «un homme qui illustre la volonté des gens d’entreprendre et qui illustre parfaitement le fait que la Calédonie est une terre d’accueil pour ces entrepreneurs». Un empire familial discret. Pourtant, en moins de quarante ans, le groupe s’est diversifié dans plusieurs branches de l’économie locale: la finance, l’imprimerie, la communication, la presse…. Jacques Jeandot est devenu en 2013 le principal actionnaire du seul quotidien calédonien, entre autres.
 

Fou de sports mécaniques

C’était aussi un passionné de sport automobile. Rallyes, safaris : le pilote aura sillonné les pistes durant une vingtaine d’années, jusqu’à décrocher le titre de champion de Calédonie en 1995. Il est mort à Nouméa des suites d’une longue maladie, dans la nuit de lundi à mardi, à 74 ans.

Le reportage de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry : 
©nouvellecaledonie

 
Publicité