"Je veux des garanties avant de finaliser l'achat de Goro Nickel" Pat Walta PDG de New Century Resources

industrie
NICKEL
Pat Walta PDG de New Century Resources, groupe minier et industriel australien ©New Century Resources
Selon Pat Walta, New Century négocie toujours avec Vale et l’Etat français l’acquisition du complexe industriel calédonien. Lundi, la Bourse de Sydney a réagi négativement à l'annonce du projet de cession. L'action de la compagnie minière australienne (ASX:NCZ) a fini en baisse. 
Le mineur et métallurgiste australien New Century est le candidat exclusif au rachat de Goro Nickel et de l’usine du Sud en Nouvelle-Calédonie. Un engagement a été signé, mais tout peut encore arriver. La négociation se pousuit. New Century veut des garanties, de Vale et de l'Etat français qui en demandent aussi à l'australien. Les enjeux dépassent la Nouvelle-Calédonie, ils concernent des investisseurs mondiaux, la  transition énergétique et la filière mondiale des batteries électriques aujourd'hui dominée par la Chine. Le principal fonds d'investissement du Canada, un autre pays minien, analyse les enjeux autour de Goro Nickel. Pas simple...
 

Avoir une conviction totale..

Pat Walta, le PDG australien a déclaré, lors d'un entretien téléphonique, qu'il voulait avoir "une conviction totale" avant de signer un accord définitif pour Goro Nickel. "Nous sommes encore en négociation notamment avec l’Etat français et Vale". Si l’acquisition se réalise, le PDG de New Century Resources, a annoncé qu'il entend déjà "procéder à des changements substantiels dans le fonctionnement de l’usine du Sud et l’envoi des minerais vers le site de production". Et il entend prendre son temps : "New Century Ressources dispose encore de 60 jours en exclusivité, voir plus, pour finaliser, ou pas, l’achat de Goro Nickel et de l’usine du Sud, et ce sera de toute façon après un audit préalable" a précisé le PDG de l’entreprise minière australienne lors d’une conférence téléphonique d'une heure avec ses investisseurs, qui a été mise en ligne.
Certains actionnaires de New Century Resources pourraient se montrer sceptiques concernant le projet d'acquisition de Goro Nickel. Et Monsieur Walta de leur déclarer au cours de l'échange  : 

"Vale a investi beaucoup d’argent, mais ils n’ont pas réussi à augmenter la production de l’usine du Sud, c’est le défi. Pour nous, si l’achat se finalise il y aura un changement de philosophie industrielle et les modes de production de l’usine du Sud seront revus. Un maître-mot, la simplification de l’organigramme pour améliorer les flux et la production. Nous voulons porter un nouveau regard sur la mine de Goro, dont le potentiel est considérable, pour en libérer la valeur et le potentiel. Nous voulons produire 100 % de NHC pour les batteries électriques" Pat Walda PDG de New Century Resources


Le Nickel Hydroxyde Cake est un produit intermédiaire de nickel et de cobalt destiné aux batteries électriques, Antonin Beurrier, le PDG de Vale-NC, en a fait un choix stratégique pour le développement et la rentabilité du site calédonien. New Century Resources paraît vouloir accéler le tout NHC et augmenter rapidement la production.
 

Pourquoi Goro Nickel et l'usine du Sud ?

L'acquisition du massif minier de Goro et de l’usine du Sud en Nouvelle-Calédonie, permettrait à New Century Resources (ASX-NCZ) de devenir un fournisseur majeur de nickel et de cobalt. L’acquisition de la mine et de l’usine calédonienne permettrait au groupe australien de se procurer du nickel et du cobalt, non-originaire de la République Démocratique du Congo (RDC), pour l'industrie des véhicules électriques. 

Les ONG australiennes dénoncent le travail des enfants dans les mines de ce pays. Les principales institutions mondiales, comme l’ONU ou l’Union européenne condamnent  l’importation des "minerais de sang" en provenance de RDC. L’acquisition de l’usine du Sud et de Goro Nickel permettrait à New Century de conforter sa position de mineur et d'industriel "responsable" pour obtenir des financements. Elle lui assurerait de ne pas figurer sur la liste noire des fonds d'investissement anglo-saxon qui sont de plus en plus sensibles aux théses environnementales. Or, la Nouvelle-Calédonie est classée "producteur minier respectueux des normes environnementales et sociales" par la Bourse des métaux de Londres (LME).


Un investisseur commente

Se procurer du nickel "éthique et responsable" ? Une hypothése que confirme, avec des mots choisis, un grand fonds d’investissement mondial du secteur des matières premières. RCC Capital Markets a publié, le 26 mai, une analyse du rachat potentiel de Goro Nickel et de l'usine du Sud par le producteur minier australien."Pour New Century, l’acquisition potentielle de Goro Nickel servira à diversifier l’exposition de la société australienne aux matières premières. Il est également possible de tirer parti des connaissances et de l'expertise (pour la Nouvelle-Calédonie) de ses partenaires stratégiques d'IGO (une autre société minière australienne ndlr) (…) Là où cette acquisition potentielle de Goro Nickel pourrait poser problème aux investisseurs, c’est autour des disponibilités de trésorerie de New Century. La société a récemment finalisé une augmentation de capital d'environ 50 millions de dollars australiens (…) Est-ce que ce sera suffisant pour répondre aux besoins de trésorerie de Goro Nickel " s’interroge RBC Capital Markets. Le grands fonds d’investissement, fondé par la Banque royale du Canada, conclut néanmoins sur un propos optimiste. Il souligne "l’attrait de l’évaluation à long terme de Goro Nickel et de l’usine du Sud" pour l’industrie mondiale.

En attendant, la Bourse de Sydney a réagi au projet de rachats de Goro Nickel par New Century Resources. Lundi soir, l'action (ASX:NCZ) a cloturé en baisse de 8 %.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live