JO : à Nouméa, en attendant Goyard

jeux olympiques
famille goyard compétition JO
©NC la 1ere
Ce dimanche, Thomas Goyard est le premier Calédonien à entrer en compétition aux Jeux olympiques de Tokyo. A Nouméa, sa famille et les jeunes Windsurfeurs qu’il a entraîné placent tous ses espoirs en lui.

Goyard ouvre le bal pour les Calédoniens en débutant ses JO dès dimanche 25 juillet. A 29 ans, le cagou d’adoption, né en Martinique, représente la France en RS:X. S’il n’a décroché que la 9e place aux mondiaux cette année, il avait terminé 3e en Australie en 2020. 


S’il souhaite décrocher une médaille, il devra principalement se méfier du Néerlandais Kiran Badloe, double médaillé d’or aux championnats du monde 2019 et 2020, double médaillé d’or aux championnats d’Europe 2019 et 2021, bronze en 2020.


Encouragé depuis Nouméa

Plusieurs épreuves attendent Thomas Goyard sur le plan d’eau d’Enoshima. Tandis que sur celui de Nouméa, on attend beaucoup du Calédonien. Pour le jeune Aurélien, qui a eu la chance de pratiquer avec le véliplanchiste, Thomas est une « idole, qui a réussi presque tout ce qu’il a entrepris ».


Thomas Goyard peut aussi compter sur son papa, Emmanuel, membre du comité directeur de la ligue de voile. « Thomas est prêt », assure-t-il. 


Le reportage d’Erik Dufour, Martin Charmasson et Christian Favennec :