JO Handisport : Nicolas Brignone, Thierry Cibone, Pierre Fairbank, les Calédoniens en préparation

jeux olympiques
JO Handisport : Nicolas Brignone, Thierry Cibone, Pierre Fairbank, les Calédoniens en préparation
©William Lecren
Les Jeux Paralympiques de Tokyo se dérouleront du 24 août au 5 septembre 2021. Nos athlètes cagous peaufinent leur préparation. Zoom.

Dès le 24 août prochain, 138 athlètes handisport seront à Tokyo pour défendre les couleurs de l’équipe de France. Parmi eux, 3 Calédoniens, Pierre Fairbank et Nicolas Brignone en course fauteuil et Thierry Cibone en lancer de javelot et de poids. Rencontre, à quelques jours avant le départ, de nos athlètes cagous en pleine préparation. 

Rencontre avec Nicolas Brignone

Hyper content et fier de représenter la Nouvelle-Calédonie et la France aux Jeux Paralympiques, Nicolas Brignone, âgé de 32 ans, voit ses efforts récompensés.                                                             

J’ai hâte d’y être, j’ai hâte de retrouver l’équipe de France, hâte de représenter la France et la Nouvelle-Calédonie pendant ces jeux. Juste une chose à dire : impatience. Cela fait 5 ans que l’on prépare ces jeux.

Nicolas Brignone

Ce sera sa deuxième participation aux JO. Il y a 5 ans, à Rio, il a été éliminé en série. Son objectif à Tokyo est de prouver qu’il a progressé. Nicolas Brignone espère que tout ira en sa faveur pour arriver en finale.

“Je vise de faire mieux qu’à RIO en 2016, je n’ai accédé à aucune des finales. Mon but aujourd’hui est d’accéder à une finale.”

Rencontre avec Nicolas Brignone

Rencontre avec Thierry Cibone
 

À 48 ans, Thierry Cibone participera à ses 5e Jeux Paralympiques en lancer de javelot et de poids. Il détient un beau palmarès, 3 médailles d’or et 3 médailles de bronze. Très motivé. Il peaufine sa préparation avec du travail d’assouplissement et beaucoup de travail d’explosivité.

“C’est beaucoup de persévérance dans les entraînements, je sens qu’il y a une progression dans mes entraînements. C’est de bon augure pour la suite. Je reste serein et confiant.” 

Avoir l’esprit de compétition peut-être une excellente chose car elle nous permet de nous surpasser. Thierry Cibone veut garder cet état d’esprit. Il a hâte de se confronter aux meilleurs de sa discipline. Pierre Fairbank et Thierry Cibone seront les plus anciens de la délégation française en athlétisme à ces JO de Tokyo.

Rencontre avec Thierry Cibone

Rencontre avec Pierre Fairbank
 

À 50 ans, il compte à son actif 8 médailles dont 1 en or, 3 en argent et 4 en bronze. Pierre, en général, selon son entraîneur, a toujours répondu présent. Caractérisé par son sourire et sa bonne humeur. Il appréhende à sa façon ces JO de Tokyo à la question, qui seront vos adversaires ?

 “Je ne sais pas, il y a un Canadien, un Thaïlandais, un chinois, cela va être l’inconnu un peu avec les adversaires. Mais on est là pour se faire plaisir.”                                                                         

Il l’a démontré, en juin dernier, lors des championnats d’Europe en Pologne. Il a brillé en or à trois reprises sur le 100, 400 et 800m fauteuil. Tel un grand cru, Pierre Fairbank se bonifie avec l’âge.

J’ai un bon entraîneur aussi, il arrive à me maintenir en forme. On améliore aussi sans cesse le matériel et j’ai un partenaire d’entraînement qui me booste aussi, Nicolas Brignone. On espère que l’on pourra faire briller la Nouvelle-Calédonie.

Pierre Fairbank


Pierre Fairbank possède l’un des plus beaux palmarès de l’athlétisme handisport mondial avec 8 médailles aux JO, 14 aux championnats du monde, 10 aux championnats d’Europe et 73 titres de champion de France.

Rencontre avec Pierre Fairbank

Rencontre avec Jose Marques président de la ligue Calédonienne handisport

 

Pierre Fairbank, Nicolas Brignone et Thierry Cibone s’envoleront donc dans la nuit de samedi à dimanche pour Tokyo. Ils seront attendus ensuite par l’organisation, à Kobé où ils resteront une semaine pour un stage d’entraînement et pour vérifier l’état de forme et de santé de chaque athlète. Pour s’adapter aux contraintes liées à leur crise sanitaire mondiale et aux restrictions japonaises, la délégation calédonienne d’athlétisme handisport a dû adapter sa préparation et son voyage, nous explique José Marques, le président de la ligue calédonienne handisport et sport adapté.

“Cela s’organise avec beaucoup de stress, mais on s'adapte. Il faut être réactif. On est un peu rodé, on a été préparés lorsque nous sommes partis aux championnats d’Europe, avec toutes les consignes de sécurité qui étaient très strictes. On fait attention à ne pas oublier un geste ou à se rapprocher de trop. On aura aussi des autotests réguliers contre la Covid-19.”

Rencontre avec Jose Marques président de la ligue Calédonienne handisport