Disparition de Joseph Caihe, figure emblématique de la télévision calédonienne

hommage
Joseph Caihe derrière le micro de NC 1ere
Joseph Caihe derrière le micro de NC 1ere. ©NC la 1ere
C’est avec une profonde tristesse que Nouvelle-Calédonie la 1ere a appris la mort, ce mardi matin, de Joseph Caihe. Premier journaliste kanak de RFO, personnalité emblématique de la station même après sa retraite, il est décédé chez lui, suite à une mauvaise chute.

Celles et ceux qui croisaient sa route ne pouvaient pas l’oublier. Et ils sont innombrables, tant Joseph Caihe a marqué de son empreinte le paysage audiovisuel de la Nouvelle-Calédonie. Cet homme de passerelles, très apprécié, est décédé mardi 28 septembre, au matin, au Mont-Dore. Né le 16 avril 1950, il avait 71 ans. 

Caihe-FR3-1980
Joseph Caihe en 1980 présentant le journal télévisé ©NC1ère


L'ORTF, RFO et NC 1ere !

Joseph Caihe était entré à la station du Mont-Coffyn dès 1976, en tant que journaliste. C'était au temps de l’ORTF ! Et un an après avoir animé le festival Melanesia 2000, à la demande de Jean-Marie Tjibaou et de Jacques Iekawe, comme le racontait l’article publié sur ce site en février 2015, pour son départ à la retraite. Un moment empreint d'émotion, après quarante ans de carrière. 

Revoyez la chanson composée par ses consœurs et confrères à cette occasion :

 

Enfant de Lifou

Originaire de Lifou, plus exactement de Luecila-Hnapalu, il a incarné le sacro-saint journal télévisé à partir de 1980. Il a occupé plusieurs fonctions d’encadrement au comité de direction, à la rédaction et dans ce que l’on appelait à l’époque le bureau artistique. En 2002, Joseph Caihe était nommé directeur régional de RFO Wallis et Futuna. Avant de revenir en 2008 à Nouméa où il a été chargé, jusqu’à son départ à la retraite, des opérations exceptionnelles. "Jo" a notamment géré la couverture des Jeux du Pacifique. 

 

Il est né à Nouméa. Il n’est pas né à Lifou. C’est cette génération de jeunes Kanak qui ont vécu la ville, qui ont vécu la relation avec l’autre. C’est tout ça qu’il représente : à la fois ses racines kanak mais aussi cette relation avec les autres qui fait notre pays.

Wallès Kotra, directeur de NC la 1ere

 

Joseph Caihe en mode commentateur du tour cycliste.
En mode commentateur du tour cycliste. ©NC la 1ere

 

Incontournable du tour cycliste

Sur le terrain sportif, Joseph Caihe était un incontournable (le mot est faible !) du tour cycliste de Nouvelle-Calédonie. Dès la nouvelle de son décès, les hommages et les anecdotes, très souvent associées au tour, ont déferlé sur les réseaux sociaux. 

Retour sur ce parcours avec Antoine Le Tenneur :

©nouvellecaledonie

 

"Un homme de relation"

"Joseph a produit pour notre station de nombreux reportages et magazines, mais il nous a profondément marqués parce qu’au-delà de sa fonction de journaliste, il a été d’abord un homme de relation", salue Wallès Kotra, directeur de NC la 1ere. "Relation à l’intérieur de la station où il a su développer avec chacun d’entre nous des liens d’amitié et d’affection. Relation à l’extérieur : il avait des entrées et des contacts dans tous les milieux calédoniens et a fait entrer sur nos antennes la diversité de notre pays."

Joseph laisse le souvenir d’un homme qui a beaucoup aimé son pays et sa population, et qui a beaucoup aimé sa station du Mont-Coffyn et ses collègues.

Wallès Kotra, directeur de NC la 1ere

 

A son épouse Germaine, à sa famille et à son clan, la direction et les personnels de NC la 1ere adressent leurs condoléances et leurs sentiments de solidarité dans cette épreuve.

Joseph Caihe à la table du Cese.
Joseph Caihe à la table du Cese. ©NC la 1ere

 

De multiples engagements

Ambassadeur, rassembleur, animateur, homme de dialogue, toujours au service de l'intérêt collectif, Joseph Caihe aura eu plusieurs vies. A l'image de ses multiples engagements, que ce soit au sein de sa tribu, pour l'Eglise protestante, en politique ou à la table du Cese, le Conseil économique, social et environnemental.

Une personnalité hors norme.

Philippe Gomès, député, Calédonie ensemble

 

Voyez les réactions recueillies par Bernard Lassauce et Carawiane Carawiane : 

©nouvellecaledonie

 

Parmi les hommages, celui de Stéphane Bijoux, ex-directeur des rédactions de France Ô, aujourd'hui député européen.

 

C'était Monsieur relations publiques. 

Daniel Cornaille, président du Cese