nouvelle calédonie
info locale

Le journal de campagne du 1er juin

élections
visuel le journal de campagne 2
©NC1ère
Les rendez-vous de la campagne des élections législatives : meetings, interviews et notre série sur l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui, Alain Christnacht qui s'exprime, Philippe Gomès à La Foa, Sonia Backès en entreprise, Gaël Yanno qui tracte et la réserve parlementaire.

Premier débat ce soir

Leurs propositions ? Leurs oppositions ? Cinq candidats aux législatives dans la première circonscription débattront en direct ce soir, à 20 heures, sur NC 1ère la télé. Sonia Backès, Bernard Deladrière, Philippe Dunoyer Charles Washetine et Gaël Yanno seront interviewés par Angélique Souche.
A dix jours du premier tour de l’élection, ils aborderont pendant 75 minutes des sujets tels que l’avenir institutionnel, la sécurité ou l’économie.
Les internautes peuvent questionner et réagir avant et pendant l’émission, sur Facebook Nouvelle-Caledonie 1ère et sur Twitter via le hashtag #legislativesnc2017.

Alain Christnacht : «absolument impossible»

Il n'y a pas de complot pour concocter en secret une indépendance-association de la Nouvelle-Calédonie. La réponse d'Alain Christnacht à Harold Martin, candidat qui dénonce dans sa campagne pour ces législatives «le projet d'indépendance-association à la Pisani, ourdi dans le dos des Calédoniens par Alain Christnacht». La Constitution l'empêche, rétorque l'ancien haussaire, mandaté par Manuel Valls en 2014 pour une mission d'écoute, d'analyses et de conseil sur la Nouvelle-Calédonie. Des propos recueillis par William Kromwel d'Outre-Mer 1ère.

 

Philippe Gomès revient à La Foa

Photo meeting Philippe Gomès La Foa élections législatives deuxième seconde circonscription (1er juin 2017)
©NC 1ère / Isabelle Peltier

Retour aux sources, pour Philippe Gomès. Le candidat à sa propre succession dans la deuxième circonscription tenait hier soir un meeting à La Foa, commune dont il a été maire durant dix-neuf ans. Sortie de l’accord de Nouméa avec l’organisation d’un référendum éclairé, article 27, économie, sécurité : Philippe Gomès a développé les thèmes de sa campagne devant un public d’une centaine de personnes. Des Lafoyens de racine, ou d’adoption, tous plutôt séduits, comme ils l'ont dit au micro d'Isabelle Peltier. 



Sonia Backès au chevet d’une entreprise

Dans la première circonscription, Sonia Backès a visité hier Métal Industrie, à Ducos, dans le cadre de ses tournées de «soutien à l’emploi et aux entreprises». Une société âgée d’un demi-siècle et confrontée à des difficultés économiques. Le nombre de ses salariés est passé de 30 à 13 en quatre ans, et l’entreprise souffre toujours de la faiblesse des commandes. Au point que la direction affirme être sur le point de mettre la clé sous la porte. L'avis de Sonia Backès recueilli par Isabelle Peltier.



Gaël Yanno tracte place des Cocotiers

Opération distribution de tracts hier matin, sur la place des Cocotiers, pour Gaël Yanno et son équipe de campagne. Le candidat UCF de la première circonscription y voit avant tout une façon d’aller à la rencontre des électeurs, a-t-il expliqué à Bernard Lassauce et Claude Lindor.


La réserve parlementaire

(par Serge Massau d’Outre-mer 1ère)
Les députés bénéficient de la «réserve parlementaire». Une enveloppe totale de 90 millions qu’ils peuvent distribuer comme bon leur semble à des associations ou à des collectivités locales. Tous les ans, chaque député a donc à sa disposition jusqu’à 130 000 euros de subventions.
Jusqu’en 2013, l’opacité était totale. Et les députés les plus anciens bénéficiaient des plus grosses sommes d’argent à distribuer. Désormais, la liste des bénéficiaires est publique. L’an dernier, la députée maire de Nouméa, Sonia Lagarde, a financé des sanitaires publics autonettoyants. Serge Letchimy, en Martinique, a subventionné l’éclairage public de Fort-de-France. Un député de la Réunion, fan de jardinage, a même aidé l’association des Amis du Bonsaï.
La transparence avance. Gabriel Serville en Guyane a lancé des appels à projets pour sélectionner les associations les plus méritantes. Maina Sage, en Polynésie, a même fait voter les internautes. Mais ça n’empêche pas les dérives. L’an dernier, un député polynésien a subventionné une association «amie», qui n’avait en fait aucune activité réelle. Il a été condamné à une peine de prison avec sursis. 
L'ensemble des candidats
Première circonscription
Sonia Backès (Les Républicains ensemble dans la France); Lina Balmelli (Front national) ; Bernard Deladrière (Le Rassemblement - Les Républicains) ; Alain Descombels (sans étiquette) ; Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble);  Philippe Gras (sans étiquette); Michel Hanocque (Union populaire républicaine); Louis Manta (La France insoumise); Germaine Nemia-Bishop (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée); Charles Washetine (Union nationale pour l’indépendance) ; Macate Wenehoua (Union progressiste en Mélanésie) ; Gaël Yanno (Union pour la Calédonie dans la France).

Seconde circonscription
Henry Bodeouarou (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée) ; Gil Brial (Union pour la Calédonie dans la France) ; Oscar Diaz (Union populaire républicaine) ;Philippe Gomès (Calédonie Ensemble) ; Bianca Hénin (Front national) ; Louis Mapou (Union nationale pour l'indépendance) ; Harold Martin (Droite républicaine) ; Manuel Millar (sans étiquette); Pascal Vittori (Tous Calédoniens).
Publicité