publicité

Le journal de campagne du 2 juin

Les rendez-vous de la campagne des législatives : meetings, interviews et notre série sur l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui, Gil Brial et Pascal Vittori en meetings dans la seconde circonscription, le premier à Païta, le second à Koumac. Et zoom sur la réserve parlementaire.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le

Gil Brial en campagne à Païta

Gil Brial rencontrait hier soir des électeurs de Païta. Une trentaine d'habitants du lotissement Les Trois Vallées sont venus écouter le candidat UCF dans la seconde circonscription et sa suppléante. Gil Brial et Joann Winchester ont présenté leur programme en matière de sécurité, d’économie et de rôle de l’Etat, notamment. Le reportage de Marguerite Poigoune.
Reportage au meeting de Gil Brial, à Païta
 

Pascal Vittori en tournée dans le Nord

Pascal Vittori organisait pour sa part un meeting à Koumac, fief de son suppléant Wilfrid Weiss. Depuis mardi, le leader du parti Tous Calédoniens, lui aussi candidat dans la seconde circonscription, mène campagne dans le nord de la Calédonie. Son message : « Je m’engage à garantir la poursuite de notre histoire commune avec la France. » Cédric Wakahugnème y était. 
Pascal Vittori à Koumac


L’immunité parlementaire

(par Serge Massau d’Outre-mer 1ère)
Pour assurer leur indépendance et leur liberté d’expression, les députés bénéficient d’une immunité parlementaire. Sont-ils pour autant au-dessus des lois ? 
L’immunité parlementaire remonte à la Révolution française. Le roi Louis XVI refuse de voir les Etats généraux se transformer en Assemblée nationale. Mirabeau prononce alors sa célèbre phrase : nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes. Les députés de la Nation sont intouchables, même face au Roi.
Depuis cette époque, un député ne peut pas être poursuivi pour des opinions développées au sein de l’Assemblée. En dehors de sa mission de député, il est un citoyen comme un autre. S’il est pris en flagrant délit pour un crime, il sera arrêté.
Un député peut être mis en examen. Mais si un magistrat veut le priver de sa liberté, en le plaçant en garde à vue, il doit obtenir l’autorisation du bureau de l’Assemblée nationale. Il s’agit d’éviter les accusations infondées contre les représentants de la Nation.
A ce jour, deux parlementaires ultramarins ont perdu leur immunité: le Polynésien Gaston Flosse et le Réunionnais Elie Hoarau, dans des affaires de corruption.

Le premier débat de la campagne avait lieu hier

Pour finir, rappelons que NC 1ère proposait hier soir son premier débat de ces législatives, qui a réuni sur nos antennes cinq candidats de la première circonscription. Débat rediffusé sur l'antenne radio aujourd’hui, après le journal de midi, avec Sonia Backès, Gaël Yanno, Charles Washetine, Philippe Dunoyer et Bernard Deladrière. 

1 496 365 062
L'ensemble des candidats

Première circonscription
Sonia Backès (Les Républicains ensemble dans la France); Lina Balmelli (Front national) ; Bernard Deladrière (Le Rassemblement - Les Républicains) ; Alain Descombels (sans étiquette) ; Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble);  Philippe Gras (sans étiquette); Michel Hanocque (Union populaire républicaine); Louis Manta (La France insoumise); Germaine Nemia-Bishop (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée); Charles Washetine (Union nationale pour l’indépendance) ; Macate Wenehoua (Union progressiste en Mélanésie) ; Gaël Yanno (Union pour la Calédonie dans la France).

Seconde circonscription
Henry Bodeouarou (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée) ; Gil Brial (Union pour la Calédonie dans la France) ; Oscar Diaz (Union populaire républicaine) ;Philippe Gomès (Calédonie Ensemble) ; Bianca Hénin (Front national) ; Louis Mapou (Union nationale pour l'indépendance) ; Harold Martin (Droite républicaine) ; Manuel Millar (sans étiquette); Pascal Vittori (Tous Calédoniens).

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play