publicité

Le journal de campagne du mercredi 8 mai 2019

J-4 : au sommaire, les portraits d’Omayra Naisseline et de Daniel Goa, la campagne sur le terrain, le face à face entre Nicolas Metzdorf et Cyprien Poaero, le rush des procurations et notre rubrique « paroles d’électeurs ».

© NCla1ère
© NCla1ère
  • Caroline Moureaux avec les rédactions de NCla1ère
  • Publié le , mis à jour le

Portrait de candidate : Omayra Naisseline, tête de liste « Dynamique autochtone »

Elle a 33 ans et elle se lance  pour la première fois dans la course  des Provinciales. Omayra Naisseline est la candidate surprise  du LKS  aux îles. Née Forrest le 17 Mars 1986 à Nouméa, Omayra a grandi entre la tribu de La Conception de sa maman et la tribu de Luengoni à Lifou de son papa. Sa scolarité se passe sur le Caillou jusqu’à l’obtention  d’un BTS tourisme. Elle a tout de suite travaillé en agence et puis comme technicienne à la Province des îles au service du développement  économique à Maré.  Omayra Naisseline  a repris les études, elle est en master 2ème année management et gestion des organisations à l’ESSEC. La politique, elle la suivait quotidiennement au sein de sa famille, Pidjot, Forrest et Naisseline. Cette fois, elle a décidé de s’impliquer davantage en tirant la liste Dynamique Autochtone aux îles. « C’est d’abord un devoir de mémoire pour la famille, envers mon beau-père (Ndlr : Nidoish Naisseline) aussi qui a porté pas mal de combats politiques dès son jeune âge. C’est une nouvelle alternative à la politique d’aujourd’hui de pouvoir, en tant que femme de tribu, relever des défis qui nous concernent tous. » 
Il est rare qu’une jeune femme kanak mène une liste à ces  élections.  Omayra est sur les traces du fondateur du LKS Nidoish Naisseline.
« Quand on prend la parole, c’est pas évident, puisque dans la coutume, c’est l’homme qui est mis en avant. Aujourd’hui, de plus en plus, la femme a sa place ». 
© NCla1ère
© NCla1ère
 

Portrait de candidat : Daniel Goa, tête de liste « UC-FLNKS » Nord

Elu à l’assemblée de la Province Nord depuis 2002, et au Congrès de la Nouvelle Calédonie depuis 2009, il préside l’Union Calédonienne depuis 2012. 
Daniel Goa est né le 14 juin 1953 à la tribu de Haut-Coulna, à Hienghène.
Son engagement politique débute en 1973 lorsqu’il adhère au mouvement des Foulards Rouges, un groupe de jeunes militants nationalistes kanak et de gauche inspirés par le mouvement de mai 68 et emmené par Nidoïsh Naisseline.
Il réside en France entre 1975 et 1988 pour notamment y effectuer son service militaire et pour suivre une formation en mécanique, des études de droit dans la ville de Nantes et travailler dans une usine de montage en Vendée.
Il devient membre du Parti communiste français, se rend à deux reprises en Russie pour des formations en économie politique à Moscou.
De retour sur le Caillou il intègre la Cafat au service Retraites et adhère à l’Union Calédonienne.
Il obtient son premier mandat d’élu en 1995 en tant que conseiller municipal de sa commune natale Hienghène.
D’abord Homme de Cabinet, Daniel Goa fait son entrée dans l’assemblée provinciale nord en 2002.
C’est surtout après les élections provinciales de 2009 que son attitude à l’assemblée provinciale vis à vis de l’UNI devient plus offensive.
© NCla1ère
© NCla1ère
 

La campagne sur le terrain

"Nouvelle vision des Îles", nom de la liste Caledonie Ensemble aux Loyauté a tenu un meeting hier à Lifou.     
On écoute la tête de liste, Jean-Eric Naxue, au micro de Philippe Kuntzmann
ITW NAXUE ILES


Toujours à Lifou, la liste « Dynamique Autochtone » LKS tenait meeting à la coopérative de l'Île.
Le mouvement veut que l'on redonne les clés de l'économie aux acteurs de proximité et non plus aux politiques.
Le reportage de Philippe Kuntzmann
CAMPAGNE LKS LIFOU


Ce mardi, l'Avenir en Confiance était à Boulouparis sur la propriété de Roger Galliot. Parmi les questions évoquées, la gestion de l'eau en milieu rural.
Roger Galliot, figure de l'agriculture calédonienne et ancien maire de Thio a décidé d'apporter son soutien à la liste de Sonia Backès.
Il explique pourquoi au micro de Jean-Noël Mero
ITW_AVENIR_EN_CONFIANCE GALLIOT
 

Face à face : Nicolas Metzdorf et Cyprien Poaero

Pour la Province Sud, Nicolas Metzdorf, troisième sur la liste « Calédoniens ensemble, pour un avenir du pays dans la paix, aux couleurs de la France » débattait ce matin sur NCla1ère radio avec Cyprien Poaero, tête de liste « Parti travailliste ».
Face à face Nicolas Metzdorf et Cyprien Poaero Kawa
 

Paroles d’électeurs : ce qu’ils attendent des élus

Gregory Wawalaha est étudiant à l'université de la Nouvelle Calédonie.
Il souhaite que l'emploi des jeunes diplômés soit une priorité mais aussi réduire les inégalités sociales.
Rencontre avec Sheïma Riahi et Laura Schintu
PAROLES ELECTEURS SUD

Ils sont commerçants et constatent de jour en jour les difficultés de leur  secteur. Khan a ouvert un snack au centre ville il y a une vingtaine d’années, Peggy est fleuriste. Ils résistent tant bien que mal à la crise.
Des électeurs qui se sont confiés à Jeannette Peteisi et Martine Nollet.
 

Dernière ligne droite pour les procurations

Si vous n’avez pas encore établi votre procuration pour les provinciales de dimanche, c’est le moment où jamais pour le faire. Il vous suffit de vous présenter avec votre pièce d’identité dans un commissariat de police, à la gendarmerie ou au tribunal. En ce jour férié, nombre d’électeurs se sont déplacés au commissariat central, où une permanence est assurée.
© Coralie Cochin
© Coralie Cochin

A noter que les électeurs qui pourront finalement se présenter à leur bureau de vote le 12 mai seront autorisés à voter en personne, à condition bien sûr de le faire avant le mandataire, à qui ils ont confié cette mission.
Plus d’informations sur les procurations sur la page www.elections-nc.fr
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry 
DERNIERS JOURS PROCURATION
 

L’agenda de campagne du jeudi 9 mai

De 9 h 30 à 18 h, réunions publiques parti travailliste « Osons le changement » à Ponérihouen et Poindimié
13 heures, à Maré tribu de Penelo, réunion publique Unitaire Kanaky génération
15 heures, à Canala à la salle socioculturelle,  réunion publique UNI-Nord
17 heures, à Maré tribus de Peyec et Tenane, réunions publiques UC-FLNKS îles
17 heures, à Nouméa à Ko We Kara, meeting final FLNKS-Sud
18 heures, à Nouméa au foyer wallisien et futunien de Magenta, réunion publique L’Eveil océanien
18 heures, à Lifou tribus de Luengöni et Hnaeu, et à Tiga, réunions publiques UC-FLNKS îles

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play