publicité

Le journal de campagne du lundi 29 avril 2019

J – 13 : au sommaire de ce premier journal de campagne des provinciales, les portraits de Luther Voudjo et Philippe Gomès, la campagne sur le terrain, le face à face entre Martine Cornaille et Edouard Léoni, ou les attentes des électeurs.

© NCla1ere
© NCla1ere
  • Caroline Moureaux avec les rédactions de NCla1ère
  • Publié le , mis à jour le

Portrait de candidat : Luther Voudjo, de la liste « Mouvement néo-indépendantiste et souverainiste Sud » 

C’est un nouveau visage sur la scène politique, Luther Voudjo, 45 ans, conduira la liste MNIS dans le sud. Originaire de la tribu de Népou à Poya, Luther Voudjo  est né le 17 juin 1973 à Nouméa. Toute sa scolarité se passe dans la capitale, du primaire au lycée. Titulaire d’une licence d’histoire de l’Université de Nouvelle-Calédonie, Luther Voudjo exerce comme professeur d’histoire-géographie au collège et au lycée agricole Do Néva à Houaïlou. A 33 ans, il fait le choix de partir en formation en Métropole, une réorientation professionnelle  tournée vers la fiscalité, le droit et la Constitution pour être, dit-il, utile au pays. Luther Voudjo s’inscrit dans la lutte  contre les inégalités.
Le 12 Mai, il veut aller chercher les voix qui manquent aux indépendantistes  pour accéder à la pleine souveraineté et fustige en passant le discours communautaire.
« Nous voulons avoir un discours d’interculturalité, un discours qui rassemble, et nous pensons que l’aspect souverain, l’aspect d’accès finalement à des institutions libres, on pourra décider ensemble de quel pays nous voulons, de quelle société nous voulons. Le développement économique, nous l’avons plus ou moins, cependant, ce qui manque, c’est le développement humain et ce lien national ».
Pour Luther Voudjo, la principale qualité que doit avoir un élu, c’est avant tout le sens de l’intérêt général. « C’est à chaque fois l’élément que je vais mettre en avant. Mon père était policier, j’ai été enseignant, et donc ce sens de l’intérêt général, je l’ai eu dans toutes mes activités professionnelles. Et en venant en politique, pour moi, c’est un cheminement normal ». 
© NCla1ère
© NCla1ère
 

Portrait de candidat : Philippe Gomès, de la liste « Calédoniens ensemble, pour un avenir du pays dans la paix, aux couleurs de la France »

Philippe Gomès est né le 27 octobre 1958 à Alger. Arrivé adolescent dans le pays, il poursuit ses études en Métropole où il obtient une licence en droit. Il rentre en Nouvelle-Calédonie et intègre la fonction publique en 1982. Deux ans plus tard, il se lance en politique et décroche son premier mandat au Congrès du Territoire (devenu Congrès de la Nouvelle-Calédonie en 1999) en 1988 sous la bannière du RPCR, il n’a alors que 29 ans. L’année suivante, Philippe Gomès est élu maire de La Foa. Il assure cette fonction jusqu’en 2008.
Entre-temps en 2004, il quitte avec d’autres personnalités le RPCR de Jacques Lafleur pour fonder l’Avenir Ensemble. C’est sous cette étiquette que Philippe Gomès préside la Province Sud entre 2004 et 2009.
En 2008, il quitte l’Avenir Ensemble et fonde son propre parti qu’il baptise Calédonie Ensemble. Calédonie Ensemble se lance aux provinciales en 2009 dans le Sud et décroche 16 sièges à la maison bleue. Philippe Gomès est nommé président du gouvernement de 2009 à 2011. Et depuis 2012, il représente la Nouvelle-Calédonie au sein de l’Assemblée Nationale en tant que député de la seconde circonscription.  
© NCla1ère
© NCla1ère
 

La campagne sur le terrain

« Alliance citoyenne pour la transition, construire notre pays en Mélanésie », la liste écologiste dans la Province Sud arpente le terrain. Ce matin une poignée de co-listiers accompagnaient Martine Cornaille lors d’une visite au squat de Koutio. Pour y dénoncer la précarité galopante qui sévirait dans le grand Nouméa et plus généralement les inégalités en Nouvelle-Calédonie.
Le reportage de Bernard Lassauce et Laura Schintu 
ACT VISITE SQUAT KOUTIO

Après être apparu sur des listes Calédonie Ensemble et du Rassemblement aux provinciales de 2009 puis 2014, Giovanni Talafili conduit désormais sa propre liste: « Destin Commun Calédonien ». Une liste ouverte à tous dans une Calédonie Française et qui défend l’intérêt des plus défavorisés. Au programme notamment: la lutte contre la vie chère, la hausse du SMG et la défense des PME calédoniennes.
On écoute Giovanni Talafili tête de liste de Destin Commun Calédonien, au micro de Sylvie Hmeun. 
ITW DESTIN COMMUN

 
 

Face à face : Martine Cornaille et Edouard Léoni, Province Sud

Martine Cornaille, tête de liste « Alliance citoyenne pour la transition, construire notre pays en Mélanésie » débattait ce matin sur NCla1ère radio avec Edouard Léoni, tête de liste « Calédonie nouvelle et réunie ».
Face à face Martine Cornaille Edouard Léoni
 
 
 

Paroles d’électeurs : ce qu’ils attendent des élus

Patricia Fandos, 48 ans, est commerçante à Nouméa. Elle répond à Antoine Le Tenneur et Christian Favennec. 
PAROLE D'ELECTEUR PATRICIA FANDOS PROV SUD
Katiana Wild a 28 ans. Il y a six ans, elle obtenait sa licence en Lettres Modernes. A cette époque là elle était sûre de trouver un emploi lié à ses études. Elle travaille maintenant dans un fast-food au Mont Dore. Elle répond à Jeannette Peteisi. 


Période de réserve

Qui dit échéance électorale dit période de réserve pour les services de l’Etat. Ses représentants ne s’exprimeront plus le temps de la campagne et cela ne concerne pas que le haut-commissaire: sur sa page Facebook, la police nationale explique «suspendre provisoirement» les publications de son compte pour cette raison. 
 

Des rotations supplémentaires pour le Betico

Pour permettre aux électeurs des iles de pouvoir voter pour ces provinciales, la Sudiles a décidé de mettre en place un programme spécial. Ainsi, une rotation est prévue le vendredi 10 mai sur Ouvéa, le samedi 11 mai sur Lifou et Maré et le dimanche 12 mai sur l’Ile des Pins. 

Agenda de campagne du mardi 30 avril

Parmi les rendez-vous de la campagne demain :
  • 17 heures, au site Shelloh de Poum, meeting UNI
  • 18 heures, à Lifou tribu de Hmeleck, meeting Parti travailliste îles
  • 17 heures, à Maré tribus de Wakone et marché de Tawainedre, réunions publiques UC-FLNKS îles 
  • 18 heures, au Mont-Dore salle des communautés du Vallon-Dore, réunion publique Avenir en confiance
  • 18 heures, à Nouméa cité Riverstar, réunion de proximité FLNKS-Sud
  • 18 heures, au Mont-Dore à l’hôtel de ville, meeting Construire autrement
  • 18 heures, à Dumbéa au parc Fayard, réunion de quartier Eveil océanien
  • 18 heures, au Mont-Dore groupe scolaire de Plum, réunion d’information MNIS Sud

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play