Le journal de campagne du lundi 5 juin

élections
visuel le journal de campagne 2
©NC1ère
Les rendez-vous de la campagne des législatives : meetings, interviews et notre série sur l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui, Louis Mapou et Harold Martin en réunions publiques dans la seconde circonscription, les Insoumis en fête à Nouméa et la salle des Quatre Colonnes.

Louis Mapou entouré au Fale fono

J moins 7 avant le premier tour des législatives en Nouvelle-Calédonie, qui se jouera ce dimanche 11 juin. Alors, les candidats n’ont pas marqué de pont, en ce long week-end de Pentecôte. Louis Mapou donnait hier soir un meeting au Fale fono de Païta.
Capture meeting Louis Mapou Uni fale fono Païta élections législatives premier tour (4 juin 2017)
©NC 1ère / Laura Schintu
Le candidat de l’Uni dans la seconde circonscription était entouré des responsables de plusieurs partis indépendantistes : le Palika, le Rassemblement démocratique océanien et l’Union progressiste en Mélanésie. 
«On a besoin de tout le monde pour construire ce pays indépendant», a martelé Louis Mapou en estimant «qu’il n’y a plus de solution au sein de la République». Objectif de ces prochains jours : convaincre les électeurs encore indécis.
 

Harold Martin et un discours musclé au Vallon-Dore

Autre commune de la seconde circonscription, le Mont-Dore, où Harold Martin se trouvait en meeting hier soir. Au Vallon-Dore, dans la Salle des communautés, le candidat de la Droite républicaine semble avoir convaincu la trentaine de personnes présentes, grâce à son discours musclé et pro-France. Voici le reportage d’Isabelle Peltier.

 

Les Insoumis en fête à la Vallée-du-Tir

Les Insoumis du Pacifique sont allés à la rencontre des jeunes des quartiers populaires. Louis Manta, candidat dans la première circonscription, et sa suppléante Francine Baumann tenaient samedi une réunion publique sur le thème de l’art : «La Fête des insoumis», sur la place Constantine de la Vallée-du-Tir. Au cœur des discussions, entre deux envolées musicales, l’écologie, la sortie de l’accord de Nouméa ou le partage des richesses. Ecoutez le reportage de Marguerite Poigoune.


La salle des Quatre colonnes

(par Serge Massau, d’Outre-mer 1ère)
C’est une salle qui donne, d’un côté, sur les jardins de la cour d’honneur, de l’autre, vers un couloir qui mène à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale. Elle représente le passage presque obligé des députés qui s’apprêtent à débattre en séance. 
Au centre, un petit canapé rouge, et dans les coins, quatre colonnes, d’où son nom. Et c’est dans cette salle que les journalistes sont autorisés à interviewer les députés.
L’atmosphère calme et paisible se change en mêlée humaine lorsque l’actualité politique s’enflamme. Il y a des députés habitués, on se bouscule pour recueillir leurs confidences. Et il y a les moins connus qui espèrent qu’un journaliste aura l’idée de leur poser une question pour apparaître dans le journal. A quelques pas des débats techniques et sérieux dans l’hémicycle, c’est ici que se fabriquent les petites histoires et polémiques des journaux télé.
Assemblée nationale. Salle des Quatre Colonnes
La salle des Quatre Colonnes au palais Bourbon ©CC/Authueil


L'ensemble des candidats
Première circonscription
Sonia Backès (Les Républicains ensemble dans la France); Lina Balmelli (Front national) ; Bernard Deladrière (Le Rassemblement - Les Républicains) ; Alain Descombels (sans étiquette) ; Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble);  Philippe Gras (sans étiquette); Michel Hanocque (Union populaire républicaine); Louis Manta (La France insoumise); Germaine Nemia-Bishop (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée); Charles Washetine (Union nationale pour l’indépendance) ; Macate Wenehoua (Union progressiste en Mélanésie) ; Gaël Yanno (Union pour la Calédonie dans la France).

Seconde circonscription
Henry Bodeouarou (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée) ; Gil Brial (Union pour la Calédonie dans la France) ; Oscar Diaz (Union populaire républicaine) ;Philippe Gomès (Calédonie Ensemble) ; Bianca Hénin (Front national) ; Louis Mapou (Union nationale pour l'indépendance) ; Harold Martin (Droite républicaine) ; Manuel Millar (sans étiquette); Pascal Vittori (Tous Calédoniens).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live