nouvelle calédonie
info locale

Le journal des sports de ce mardi 20 février 2018

va'a
Paul Mainguet (crédit Richard Drouet)
©Richard Drouet
Paul Mainguet est l’un des rameurs les plus prolifiques de sa catégorie. Il représentera le Caillou lors des championnats du monde de vitesse en juillet à Tahiti. En tennis, les clubs de Nouméa, Grand Nouméa, Province Nord et Lifou organisent leurs portes ouvertes.
En va’a, un nom est à retenir : Paul Mainguet. Ce jeune homme de 18 ans, originaire de koumac, possède un palmarès à faire pâlir bon nombre de ses homologues rameurs. Ses qualités naturelles dont exceptionnelles : minceur, grandeur, rapport poids/puissance remarquable et un mental de champion. Son père est un ancien rameur et sa mère une ancienne championne de va’a. L'année dernière, il s’est distingué lors du premier championnat du monde marathon à Tahiti en terminant deuxième après avoir mené la course les trois quarts du temps devant un tahitien. Mais le prometteur Paul Mainguet se dit prêt à relever d’autres défis.
Cette année, Paul Mainguet a gagné le championnat de Calédonie de vitesse Junior. Il a également fini deuxième en Open derrière Titouan Puyo.
L’enfant de Koumac a prévu de disputer d’autres courses comme le TE AITO en Australie. 


Enfin, en tennis, depuis la semaine dernière l’ensemble des clubs de la capitale, du Grand Nouméa, de la Province Nord et de Lifou ont mis en place des journées portes ouvertes avec des séances de test et de pédagogie pour connaître le niveau de chaque enfant avant son inscription.
Les détails avec Marie Perrine-Baudoin, Conseillère en développement à la Ligue Calédonienne de tennis.


 

Publicité