publicité

Le journal des sports du mercredi 21 juin 2017

Bilan des stages effectués par la sélection calédonienne de football des moins de 17 ans en Nouvelle-Zélande, et des judokas du pôle espoirs de Nouvelle-Calédonie, au Japon. Rigueur, investissement, et surprises étaient au rendez-vous.

Le sélectionneur des U17 Dominique Wacalie en debriefing lors du stage kiwi © Albert Xalite
© Albert Xalite Le sélectionneur des U17 Dominique Wacalie en debriefing lors du stage kiwi
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le

Les U17 et la réalité d'un Mondial

La sélection football des moins de 17 ans est revenue dimanche dernier de Nouvelle-Zélande. Les Cagous sont restés deux semaines pour un stage de préparation à la Coupe du Monde qui se déroulera en octobre prochain, en Inde. Logés dans une académie de la Confédération Océanienne à Auckland, le travail a été intensif et sérieux. 4 matchs disputés : trois victoires 2-1, 4-1 et 8-0 contre des adversaires kiwis abordables, et une défaite 1-0 face à des moins de 20 ans. Récupération, débriefing, séances vidéos, tout a été mis en oeuvre pour se mettre dans les conditions d'un Mondial.
Le sélectionneur Dominique Wacalie avait mis en place un système d’évaluation pour maintenir tout le monde sous pression :

Dominique Wacalie a bien conscience que les Cagous risquent de souffrir contre des sélections de meilleur niveau au Mondial. Il prépare ses joueurs "à courir après le ballon", mais être en mesure "d'être bien organisés à la récupération afin de se projeter rapidement vers l'attaque et procéder en contre". Arriver dans les meilleures dispositions mentales, tactiques, mais aussi et surtout physiques, est une nécessité. L’adaptation a déjà commencé chez les Kiwis :

La suite pour les U17 ? Trois séances hebdomadaires d’entraînements jusqu’au mois d’août. Ils devraient affronter les moins de 20 ans Cagous et des clubs de Super Ligue avant un deuxième stage en Australie où ils pourraient rencontrer la sélection U17 locale et les équipes jeunes de deux clubs professionnels.
 

Les Cagous face aux "ogres" du judo

Neuf filles et garçons de la deuxième génération du pôle espoir de Nouvelle-Calédonie sont rentrés dimanche de deux semaines au Japon. Ils ont fait le tour des grandes universités et participé à un stage organisé par la Fédération Internationale à Tokyo. Sur le tapis, face à eux, du très lourd. 17 nations représentées et les meilleurs de la planète, Teddy Riner compris. Une expérience incroyable pour l'ensemble de la délégation cagoue. Avant la Coupe de France cadet en octobre pour William Fayard, le championnat de France sénior deuxième division pour le sénior Téva Gouriou, et les Mini Jeux pour le reste des troupes, on ne pouvait rêver meilleur préparation et motivation. Laurent Calleja, le responsable du pôle raconte l'aventure :


Un apprentissage difficile sur place, mais qui restera gravé et portera ses fruits :

 


Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play