Justice, gouvernement, vaccination et feux de brousse : l'actu à la 1 du mardi 17 août 2021

l'actu du matin
Justice, gouvernement, vaccination et feux de brousse : l'actu à la 1 du mardi 17 août 2021
©NC la 1ère
L'essentiel de l'actualité en Calédonie avec l'historien Frédéric Angleviel poussé à la retraite après une énième affaire jugée au tribunal, le gouvernement qui durcit les mesures d'entrée au pays, la vaccination qui s'intensifie en tribu et les feux de brousse qui se multiplient à Houaïlou.

Une mise à la retraite anticipée pour Frédéric Angleviel après une énième affaire au tribunal

Frédéric Angleviel ne fait officiellement plus partie de l’Université de Nouvelle-Calédonie. Le professeur d’histoire a été mis « à la retraite d’office », après une nouvelle affaire au tribunal de Nouméa. Une mesure prise à Paris, par le président de la République. Un décret qui ne fait qu’entériner un jugement de la section disciplinaire de l’Université de la Nouvelle-Calédonie.
Ses pairs ont estimé qu’un professeur d’université se devait d’être exemplaire, y compris dans sa vie privée.
Or, en 2019, Frédéric Angleviel a été condamné à trois mois de prison avec sursis dans une affaire d’abus de faiblesse.
Ce fonctionnaire d’Etat avait servi d’intermédiaire pour détourner 11 millions de francs à une vieille dame de 85 ans, atteinte d’Alzheimer.
Le professeur d’histoire a fait appel de la décision prise par l’UNC.
Mais d’autres affaires le précèdent. 

Après un long feuilleton judiciaire et administratif, Frédéric Angleviel se retrouve donc à la retraite, malgré lui, à 60 ans tout rond, alors qu’il n’avait plus enseigné à l’université depuis bientôt 14 ans.

Après les annonces du gouvernement hier, le Haut-commissaire demande une réunion immédiate sur le SAS sanitaire

Hier, un vol à destination de Nouméa, qui devait notamment transporter des militaires a été annulé à la demande du président Mapou. Annulation qui fait suite aux inquiétudes formulées pendant le week-end par le FLNKS quant à la sécurité du sas sanitaire après la sortie anticipée de septaine d’un voyageur sur décision de justice et sans test PCR.
Dans la journée, le gouvernement a annoncé le durcissement des conditions d’arrivée en Nouvelle-Calédonie : la vaccination des voyageurs devrait devenir obligatoire et les motifs d’entrée, revus.
L’Etat, qui souligne que le sas comme la vaccination sont actuellement financés par la solidarité nationale, entend notamment discuter des conditions d’acheminement et d’accueil des agents qui doivent venir en Calédonie dans le cadre de l’organisation du référendum du 12 décembre prochain.

 

Les réactions sont nombreuses suite à l'annonce du gouvernement

Si le Medef prend acte de la volonté du gouvernement de durcir les conditions d’entrée dans le pays, l’organisation patronale considère qu’il faut se préparer à l’introduction du virus. Mimsy Daly, la présidente du MEDEF a émis le souhait de créer une cellule de pilotage COVID. Autre réaction, celle de Générations NC de Nicolas Metzdorf qui "s’inquiète des menaces du gouvernement de fermer définitivement le ciel calédonien" mais qui salue sa décision d'imposer la vaccination obligatoire pour les passagers arrivant de l'extérieur"

 

Le vaccinodrome se pose pour la première fois aux iles Loyauté

Vacciner la population, là où elle se rassemble. C’est l’objectif de la campagne de proximité lancée par le gouvernement. Aujourd’hui, c’est à Banutr, à Ouvéa, en marge du Synode de l’Eglise protestante de Kanaky-Nouvelle-Calédonie, que la population est invitée à se faire vacciner. 200 doses ont été acheminées, la vaccination gratuite se fait sans rendez-vous et commence dès 8 heures sur présentation d’une pièce d’identité. Sur Ouvéa, plus de 250 personnes ont déjà reçu les deux doses depuis le début de la campagne de vaccination.

Hier c'était dans la tribu d'Unia à Yaté que les équipes de la DASS étaient implantées. 139 personnes sont venues se faire vacciner.

 

De nombreux feux de brousse à Houaïlou

La saison des feux de brousse commence dans un mois mais déjà les pompiers alertent sur une multiplication des incendies. C’est le cas notamment à Houaïlou, où les soldats du feu sont à pied d’œuvre depuis plusieurs semaines pour éteindre de nombreux départs de feu. Ecobuage, chasse, voire incendies criminels : à chaque fois, c’est l’homme qui est à l’origine des sinistres rappelle le centre de secours de Houaïlou qui appelle la population au civisme.

 

Les jeux paralympiques à huis clos

Les sports et les Jeux paralympiques se dérouleront à huis clos. Décision prise par le Japon, en proie lui aussi à une recrudescence des cas de Covid. Mais les compétitions auront bien lieu, l’annulation n’est pas à l’ordre du jour selon le Comité international olympique. Les premières épreuves doivent commencer le 24 août prochain.