nouvelle calédonie
info locale

« Kanuméra » s’est posé à la Tontouta

transports
Arrivée Airbus Aircalin Kanumera
©Lizzie Carboni
Il était très attendu : l'A330 néo d'Aircalin est arrivé ce midi à l'aéroport international de la Tontouta. Un vol en provenance d'Osaka, où il a fait escale après son départ de Toulouse. L’avion a été accueilli en Nouvelle-Calédonie par plus de 500 invités, conviés pour l’occasion.
Il a été baptisé Kanuméra, du nom de la célèbre baie de l’Ile des Pins.  Après Toulouse puis Osaka, cet A330 néo touche pour la première fois le sol calédonien. Très attendu, il est le dernier né de la flotte d’Aircalin. 
A son bord, trois pilotes et quatre agents chargés de la mécanique sont accueillis en véritable héros. 
Arrivée Airbus Aircalin Kanumera
L'équipage acclamé à sa sortie de l'avion ©Lizzie Carboni
 

Plus stable

« Le vol s’est très bien passé, on a eu une très bonne météo, et l’accueil à l’arrivée était très sympathique donc vraiment une très belle journée pour nous » confie le pilote Thierry Véron. « Il y a quelques nouveaux systèmes mais globalement, c’est à peu près la même machine, simplement, le fait qu’il soit plus long et plus d’envergure, il est beaucoup plus stable et beaucoup plus agréable à piloter ».
Kanuméra est le septième avion à rejoindre la grande famille d’Aircalin.
L’appareil est destiné aux vols long-courriers, dans un premier temps, avant d’effectuer des rotations vers l’Australie. Tout le personnel navigant de la compagnie est amené à y travailler.
 

« Hâte de voler dessus »

Pour certains, trente ans après leurs débuts, c’est l’excitation à la découverte de l’avion et du nouvel aménagement des cabines.  
« C’est magnifique, les choix des couleurs dans la cabine est magnifique et correspond très bien à notre ile » s’enthousiasme Hervé Païta, personnel navigant. « On a vraiment hâte de voler dessus ».
Arrivée Airbus Aircalin Kanumera
Une coutume d'accueil pour "Kanuméra" ©Lizzie Carboni
 

Un avion à la pointe

Après cinq ans d’attente, Kanuméra est aujourd’hui à la pointe de l’innovation. Cet A330néo est 14% plus économique que son prédécesseur.  
« La première des choses pour nous, ce sont des économies de maintenance qui sont importantes » confie Didier Tappero, directeur général d’Aircalin. « Moins de coûts de pétrole, une empreinte carbone diminuée, moins de coûts de maintenance aéronautique -avec des avions plus récents, une classe intermédiaire pour les passagers et plus de confort dans tous les petits détails de la cabine ».
Pour être parmi les premiers passagers à voler sur cet A330 néo, il faudra prendre le vol à destination de Tokyo dans la nuit du 9 au 10 août, premier décollage officiel de Kanuméra au départ de la Nouvelle-Calédonie. 

Le reportage de Lizzie Carboni et Nicolas Fasquel. 
©nouvellecaledonie

Le discours du président du gouvernement Thierry Santa

Arrivée du nouvel airbus : discours du président du gouvernement

Publicité