Le karaté bus fait étape dans le Nord

karaté
Karaté bus Koumac adultes
Koumac est l'une des étapes du Karaté bus ©Cédrick Wakahugnème/NCla1ère
Le pôle espoir et le comité régional de karaté font escale à Koumac. Depuis vendredi et jusqu’à mercredi, les athlètes apportent un appui technique aux clubs de l’intérieur. L'occasion aussi de s'entraîner, faute de compétition en raison de l’épidémie de Covid-19.
Vitesse de frappe, de déplacement, temps de réaction, les regards se tournent vers Grégory Panné. Multiple médaillé d'or aux Jeux du Pacifique Sud, le Calédonien entame une série d'exercices sur le tatami. Des conseils avisés pour petits et grands du club de Koumac où chaque geste doit être repris sans fausse note. « Il nous apprend de nouvelles choses,  comment se défendre, comment on fait pour attaquer », raconte un des jeunes élèves, Sasha Lagarde. « On apprend aussi à se retenir dans les combats et tout le reste, à s'améliorer en vitesse au combat. On va apprendre peut-être de nouveaux katas », poursuit un autre stagiaire, Lucka Tranap.
 

Minh Dack de la partie

L’occasion pour le Pôle espoir et le comité régionale de karaté de se déplacer en nombre. Objectif : motiver les clubs de l'Intérieur à s'entraîner un maximum, grâce à un véritable appui technique. Plusieurs athlètes ont fait le déplacement comme Minh Dack, le vice-champion du Monde de Kata : « C'est une première et c'est très intéressant et très plaisant de pouvoir partager avec certains clubs du Nord, comme celui de Koumac aujourd'hui, de partager des petites initiations de mon style de kata. C'est en tout cas l'occasion de pouvoir découvrir de nouveaux styles de karaté. »
Karaté bus à Koumac
Les enfants ont bénéficié de précieux conseils pour progresser. ©Cédrick Wakahugnème/NCla1ère

 
Tous les clubs de karaté de l'Intérieur ont répondu présents. Pendant six jours complets, ils bénéficient de série d'entraînements, d'initiation au combat et au self-défense. Un programme qui laisse aussi le temps à la découverte de la commune, pendant ces vacances scolaires. 
 

Passage de grades à la clé

Pour Jérôme Paillet, l'entraîneur du Shotakan Karaté Clubs de Koumac,  « c'est un grand moment de partage. Le fait d'être dans le Nord retiré un peu, on n'a pas assez d'échanges avec les autres clubs. Là, la ligue vient avec le pôle espoir nous montrer de nouvelles techniques. »

La tournée du karaté-bus s’achèvera mercredi, avec un passage de grade, un changement de ceintures, pour beaucoup de licenciés.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live