publicité

KNS met les femmes en valeur

Koniambo Nickel s’engage pour lutter contre les violences faites aux femmes. Comme chaque année et à la même période, l’industriel organise des actions de sensibilisation au sein de l’entreprise à destination des salariés. Objectif : valoriser les compétences des femmes.

© Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème
  • Cédrick Wakahugnème (CM)
  • Publié le
Doriane Douima est cœur des installations du fonctionnement de l’usine du Nord. Opératrice de contrôle, elle est en quelque sorte l’œil des équipes sur le terrain. Cette mission, elle l’effectue depuis sept ans au sein de Koniambo Nickel. « Vu de l’extérieur, c’est un peu comme une PlayStation. C’est ce que j’observais quand j’étais opératrice de terrain », confie la jeune femme, « mais dès que tu es à l’intérieur, c’est toi le moteur de l’usine ». 
Devant ses écrans, Rachelle Sinyéue coordonne les opérateurs sur le terrain avec sa radio. Minutieuse, la chef de quart est attentive au moindre déplacement de ces collaborateurs. Ce poste, elle le doit à ses efforts et sa ténacité. « Je dirige une équipe d’une vingtaine de personnes », indique la technicienne, « je vérifie que les collaborateurs assurent les rondes et qu’ils arrivent à sortir du métal du four. Ce métal sera par la suite affiné », poursuit-elle.
 

L’apport des femmes 

Cette année, une campagne « Orange the World » a été lancée dans l’usine. Tee-shirts, photos vues du ciel de l’ensemble des participants, l’entreprise s’engage pleinement à marquer l’importance de la place des femmes dans l’entreprise. 
Aurélie Merger est ingénieur au centre des opérations. Pour elle, l’apport des femmes au sein de l’entreprise est bénéfique. Même si elle n’exclut pas qu’il suscite encore des a priori. « Je pense qu’à terme on sera très bien intégrées. Mais tout le monde a déjà bien conscience de l’apport des femmes dans la société », souligne la jeune ingénieure.
 

30 % des effectifs de KNS

Les femmes représentent 30% des effectifs à KNS. 40% de ces femmes sont directement intégrées dans les opérations comme conductrices d’engins sur mines, opératrices, techniciennes ou ingénieurs à l’usine. Dans sa volonté de bannir toutes formes de différences, KNS mise avant tout sur la valorisation des compétences. Alcide Ponga est le Directeur des Affaires Externes. « Il faut bien savoir qu’ici à Koniambo Nickel, on prend en compte les compétences. Que ce soit les femmes ou les hommes, tout le monde est considéré de la même façon », insiste le cadre, « A KNS, les femmes sont bien représentés sur l’ensemble des échelons de l’entreprise ». Orange The World est relayé sur l’ensemble de l’usine. Ce lundi, afin d’immortaliser l’implication des salariés, un ruban orange a été dressé entre les deux cheminées de la dame acier.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête