L'actu du Pacifique en bref du mercredi 16 mars 2016

océan pacifique
breves du pacifique

Australie

En Australie, le gouvernement fait marche arrière : la hausse d'impôt qui attendait les backpackers au 1er juillet prochain ne sera sûrement pas aussi sévère que prévu. Le gouvernement reconnaît que le changement pourrait nuire à l'agriculture et au tourisme. « La main d'œuvre des routards est essentielle pour ces secteurs à forte croissance », souligne le ministre du Tourisme, Richard Colbeck. « Pour ne pas perdre ce marché des backpackers », il est chargé de mener des consultations et de trouver un compromis. Les jeunes européens et asiatiques qui se rendent en Australie avec un visa vacances-travail devront toujours payer des impôts, mais il n'est plus question de taxer leurs revenus à 32,5% dès le premier dollar. Un soulagement pour de nombreux fermiers, qui font pression sur le gouvernement depuis plusieurs semaines pour le pousser à abandonner son projet. 
  

Pêche

Pour la première fois, une étude quantifie les pertes causées par la pêche illégale dans le Pacifique : 825 millions de dollars de revenus pour plus de 300 tonnes de thon. Cette étude réalisée par l'Agence des pêcheries du Forum des îles du Pacifique révèle aussi que ce sont des chalutiers autorisés à pêcher dans les eaux de la région qui sont les premiers responsables ; ils sous-évaluent leurs prises ou les transbordent en pleine mer. Seule 4% de la pêche illégale est à mettre sur le compte de bateaux sans licence.
 
 

Palau

Après avoir sévi en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Vanuatu, notamment, la sécheresse causée par le phénomène El Nino s'installe aux Palau. Dans les deux îles les plus peuplées de l'archipel, l'eau est coupée 14 heures par jour. La situation ne devrait pas s'améliorer avant le mois de mai.
 
 

Baleines

La baleine franche australe a du mal à se remettre de la chasse à la baleine, pratiquée aux XIX et XXe siècle. Il n'y en a plus que 2 000, environ, dans les eaux néo-zélandaises, selon une nouvelle étude, publiée par la  Royal Society Open Science. Elles étaient entre 28 000 et 47 000 avant les massacres perpétrés par les baleiniers. « On rapporte que des gens vivant à Wellington se plaignaient du bruit que faisaient les baleines franches australes la nuit, dans le port », relève la chercheuse Jennifer Jackson, du Groupe d'études britanniques de l'Antarctique, qui a dirigé cette nouvelle étude. La baleine franche australe est protégée depuis 1935, mais son commerce a continué illégalement jusque dans les années 1960, et l'espèce a failli disparaître.
 

PNG

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, alors que Michael Somare vient d'annoncer qu'il quittait la politique à l'âge de 80 ans, sa fille annonce qu'elle pourrait se porter candidate aux prochaines élections générales, en 2017. Dulciana Somare Brash est déjà impliquée en politique, elle est conseillère au sein du parti Pangu, fondé par son père. Michael Somare a été le premier Premier ministre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée indépendante ; il a occupé ce poste à trois reprises, entre 1975 et 2011.
 

Niue

L'Internet gratuit à Niue, c'est fini. Jusqu'à présent, l'entreprise Rocket Systems ne faisait pas payer ses services aux habitants, parce qu'en parallèle, elle bénéficiait des revenus liés à la vente du nom de domaine en .NU, qu'on lit « new » en anglais et qui signifie « maintenant » en Scandinavie et aux Pays-Bas. Mais ses profits ont baissé et l'entreprise demande désormais 65 dollars par mois pour 10 gigaoctets. 

 

Rugby 

Le monde du rugby rend hommage à Seru Rabeni, ancien international fidjien, décédé d'une maladie à l'âge de 37 ans. Il a participé à deux Coupes du monde avec les Flying Fijians et a pris part à plusieurs tournois de rugby à VII. Au cours de sa carrière, il a joué en Nouvelle-Zélande, en Angleterre et en France - à La Rochelle et Mont-de-Marsan. C'était « l'un des grands joueurs du Pacifique », salue l'ancien international samoan Eliota Fuimaono-Sapolu. La star anglaise Jonny Wilkinson loue son « esprit d'équipe », et l'ancien ailier australien Lote Tuqiri parle d'un « grand homme parti trop tôt ».