publicité

L'actualité du Pacifique du Mercredi 6 juillet en bref

A la une de l'actualité dans la région, la fermeture de l'unversité de Papouasie-Nouvelle-Guinée et la fin de l'année unversitaire, décision prise car la direction ne peut pas assurer la sécurité du campus.

  • Par Elodie Largenton ABC Radio Australia / publié par Yvan Avril
  • Publié le
Nicholas Mann, le directeur de l'université de Papouasie-Nouvelle-Guinée, annonce la fin de l'année universitaire. © ABC Australia
© ABC Australia Nicholas Mann, le directeur de l'université de Papouasie-Nouvelle-Guinée, annonce la fin de l'année universitaire.

La sécurité ne peut pas être assurée sur le campus, estime le président de l'UPNG, Nicholas Mann, qui parle même de situation de« guerre tribale »
Cela fait deux mois que les étudiants manifestent pour demander la démission du Premier ministre, Peter O'Neill, accusé de détournement de fonds publics. Des manifestations qui dégénèrent en violences depuis plusieurs semaines. Le 8 juin, la police avait ouvert le feu sur une manifestation à Port-Moresby, faisant une vingtaine de blessés.
La direction de l'université décide de renvoyer les étudiants chez eux - ils doivent partir d'ici samedi. Elle a aussi entrepris des démarches pour suspendre le Conseil représentatif des étudiants.
 

Premier cyclone de la saison dans le Pacifique nord-ouest 

Nepartak s'est formé entre Guam et Yap, en Micronésie, et se dirige vers l'Asie du Sud-Est. Il devrait arriver à Taïwan vendredi.
En prévision de la prochaine saison cyclonique dans le Pacifique sud, le service météorologique du Vanuatu révèle une nouvelle version de sa carte de prévision de trajectoire des cyclones. Plus de longitude-latitude, mais des lettres et des numéros et surtout des dessins représentant les dégâts potentiels : au niveau 5, l'arbre et le drapeau ploient sous la force du vent, mais la maison tient, au niveau 10, la maison est emportée avec le reste. Cela doit permettre aux gens de mieux évaluer le danger, et aussi, du coup, d'éviter qu'ils appellent le service météo en plein cyclone.

© Vanuatu Meteorological Services
© Vanuatu Meteorological Services

L'épidémie de diarrhée aiguë qui frappe le Vanuatu depuis plusieurs semaines a fait neuf morts

La maladie s'est d'abord propagée dans la capitale, Port-Vila, avant de s'étendre aux provinces de Malampa, Pénama et Sanma, rapporte le Vanuatu Daily Post. Des équipes de veille sanitaire ont été envoyées à travers l'archipel pour détecter toute présence du virus et éviter qu'il ne se propage davantage. Les enfants sont les premières victimes de ces diarrhées aiguës - leurs parents sont invités à ne pas leur donner d'antibiotique, mais à respecter les règles d'hygiène de base.

 
Une biologiste marine fidjienne récompensée pour son travail sur la protection des récifs coralliens

Sangeeta Mangubhai vient d'obtenir l'un des trois prix décernés chaque année par la Société internationale d'étude des récifs. Après avoir travaillé dans le monde entier, elle a décidé de rentrer aux Fidji en 2013 et c'est pour son travail dans l'archipel qu'elle est récompensée. Cette année, les récifs coralliens fidjiens ont évidemment souffert de la présence d'El Nino, mais, surtout, du passage du cyclone Winston, en février.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play