L' emploi PULSE

emploi
Plan d'urgence local de soutien à l'emploi
©CM avec NG
PULSE : Plan d’Urgence Local de Soutien à l’Emploi a été dévoilé ce lundi par le gouvernement.
Ce plan élaboré en partenariat avec les trois provinces a pour but de maintenir au moins l’emploi en cette période de crise économique.
Parmi les mesures annoncées, la création de guichets uniques dans les 3 provinces regroupant les différents services pour aider les entreprises en difficulté et accompagner les salariés licenciés.
Plusieurs mesures sont également prévues pour préserver l’emploi.
Ainsi, l’extension du chômage partiel à un an au lieu de 6 mois et un taux d’indemnité relevé de 66 à 100 %.

Soutien à la création d’emplois

A retenir notamment en province Sud, le versement d’une prime de 200 000 francs à l’embauche dans tous les secteurs d’activité.
Dans les Iles, c’est la prise en charge des cotisations patronales et des rémunérations pour chaque emploi créé, dans la limite de 5 emplois par entreprise.
La province Nord devrait de son côté rendre sa copie et donc ses propositions la semaine prochaine.

Présentation du plan d'urgence local de soutien à l'emploi
©Caroline Moureaux

Soutien au BTP

Différents soutiens via la prise en charge des cotisations patronales ou parfois des salaires sont prévus suivant les provinces.
Notamment dans le Sud, pour les secteurs de la métallurgie et du BTP.
Parmi les autres mesures annoncées en faveur du BTP :
  • l’élargissement du prêt à taux zéro aux foyers de 2 personnes, couple ou famille monoparentale,
  • ou bien encore une avance systématique de 25 % sur les marchés publics, dès obtention du marché.
Le gouvernement a promis de réduire ses délais de paiements.
Par ailleurs, une enveloppe d’1 milliard 7 est débloquée par l’exécutif pour des travaux immédiats dans le secteur du BTP.

Reportage Bernard Lassauce et Brigitte Whaap
©nouvellecaledonie

Une aide de Bercy et sujet probable du prochain comité des signataires
Le gouvernement  va également solliciter les services de Bercy afin d’accélérer l’instruction des dossiers de défiscalisation ayant trait à l’habitat social. L’enveloppe concernée s’élève à 18 milliards de francs, au profit du BTP.
A noter que les partenaires devraient également demander que le sujet soit inscrit au prochain comité des signataires.