L'Est de l'Australie de nouveau frappé par des inondations

océan pacifique
Photo d'inondation prise à 11h50, mercredi 30 mars, dans la ville de Lismore, en Australie
Photo prise à 11h50, mercredi 30 mars, dans la ville de Lismore. L'ordre a été donné d'évacuer le centre-ville. ©Département des services d'incendie et d'urgence de la Nouvelle-Galles du Sud
L'Australie est toujours en proie aux violentes inondations. Les pluies diluviennes continuent de s'abattre sur l'île-continent. Notamment dans l'Est, déjà durement frappé par les intempéries, ces derniers jours, et où les terres restent gorgées d'eau.

La station balnéaire australienne de Byron Bay, prisée des célébrités avec ses plages idylliques, a subi de fortes inondations, mercredi 30 mars, du fait de violentes tempêtes qui se sont abattues sur la côte Est du pays. Les pluies torrentielles n'ont pas cessé, depuis lundi, avec plus de 250 mm tombés dans la région en 24 heures.

De nombreux commerces du centre de Byron Bay ont dû fermer après que la montée des eaux a empêché la circulation. La rue principale, habituellement animée, mais pratiquement vide mercredi matin, était transformée en rivière d'eau boueuse. Non loin de là, la ville d'Alstonville a vu tomber 420 mm de pluie en 24 heures.

Des milliers d'évacuations ordonnées

Mercredi matin, des milliers de personnes ont dû quitter leur domicile pour se réfugier dans des endroits plus élevés. Depuis des semaines, l'Est de l'Australie subit des conditions météorologiques extrêmes, alimentées par le phénomène La Niña et le changement climatique. Début février, au moins 22 personnes sont mortes lors d'inondations causées par des records de précipitations.

À Lismore, où l'eau était montée jusqu'à 14,3 mètres le mois dernier, la digue de la ville a cédé de nouveau, mercredi matin, ont confirmé les services d'urgence. La députée locale, Justine Elliot, a prévenu les habitants sur les réseaux sociaux que la sirène de la digue ne se déclencherait pas en raison d'un dysfonctionnement.

Une crue supérieure à 11 mètres attendue à Lismore

 "Vous devez partir maintenant", a-t-elle exhorté sur Twitter. Lorsque la digue de Lismore a cédé une première fois, en février, les eaux de crue se sont déversées dans le centre de la ville, atteignant le deuxième étage de nombreuses maisons et entreprises, obligeant des centaines d'habitants à se réfugier sur leur toit. Selon les prévisions, le niveau des eaux pourrait atteindre 11,4 mètres cette semaine dans la ville, mettant à mal les opérations de nettoyage.

"Des terres déjà saturées"

"Malheureusement, dans la nuit, nos pires craintes se sont réalisées", a déclaré, mercredi, la ministre des Services d'urgence, Stephanie Cooke. Les fortes pluies qui se sont abattues sur des terres déjà saturées ont provoqué des "crues soudaines dans un certain nombre d'endroits", a-t-elle ajouté, et plusieurs glissements de terrain ont également eu lieu dans la région.

Lors d'une visite à Lismore à la suite des inondations de février, le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que le pays "devenait difficile à vivre à cause de ces catastrophes".

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Gwen Quemener diffusé mardi 29 mars :

©nouvellecaledonie