Concurrent de la Nouvelle-Calédonie, l’Indonésie soutient, discrètement, les prix de son minerai de nickel

industrie
NICKEL
Minerai de nickel. ©Alain Jeannin
Quatre jours de hausse. Le cours mondial du nickel a connu une semaine positive car le prix de l'acier inoxydable a monté en Chine. L’Indonésie soutient ses producteurs, les Philippines vont reprendre leurs exportations, un nouvel opérateur australien réduit sa production... 
 
Le ministère indonésien de l'Énergie et des Ressources minérales a révisé la réglementation sur la tarification des minéraux, notamment en fixant un prix plancher pour le minerai de nickel, afin de soutenir les opérateurs locaux.

Soutenir les prix intérieurs du minerai indonésien
Les règles visent à empêcher les usines métallurgiques locales d'acheter du minerai à des prix trop bas, en particulier après que l’Indonésie a interdit les exportations de minerai de nickel, a déclaré Bambang Gatot Ariyono responsable des matières premières au  ministère de l’Energie et des Ressources (ESDM) dans une interview à l’agence Reuters.

Prix révisés et référence LME
Le texte fixant les prix révisés a été signé le 14 avril mais n'a été rendu public que jeudi et prendra effet à partir du 14 mai. En retardant la publication de sa nouvelle réglementation sur les prix, et en préservant la confidentialité de l’information, l’Indonésie maintient, le plus longtemps possible, sa stratégie nickel à l’abri des regards. Toutefois, Alastair Monro analyste du nickel pour  le négociant Marex Spectron a commenté les conséquences du soutien apporté aux producteurs miniers. Il estime que "les coûts de production de la fonte brute de nickel (NPI) dans les usines indonésiennes devraient légèrement augmenter et faire perdre un peu de compétitivité au pays." Le plan de l’Indonésie impose désormais un seuil minimum au prix du minerai de nickel : "le prix mensuel de référence du métal sera utilisé comme prix plancher et cours minimal pour les transactions sur le minerai," a encore précisé Alastair Monro, sur la base d’une information venant du marché de Shanghai. L'Indonésie est à 6620 kilomètres au nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie.

Vers une reprise des exportations aux Philippines
Les prix mondiaux du nickel négociés au LME de Londres ont terminé la semaine en territoire positif. "Les prix au comptant de l’acier inoxydable, dont le nickel est un ingrédient important, ont soudainement bondi en Chine" a indiqué Anna Stublum, analyste du négociant Marex Spectron à Singapour. Une info chassant l’autre, le fil info du marché de Shanghai (SMM) a estimé vendredi que "les expéditions de minerai de nickel en provenance de la région de Surigao del Sur aux Philippines reprendraient à partir du 8 mai, tandis que les expéditions en provenance de Surigao del Norte devraient reprendre à la mi-mai." Les Philippines se trouvent à 6000 kilomètres au nord de la Nouvelle-Calédonie et à 2000 kilomètres des grandes zones industrielles chinoises.

Baisse de production en Australie
Dans la région minière de Perth, en Australie, le producteur Western Areas a annoncé une baisse de 4,5 % de sa production de nickel. Elle devrait être ramenée à 5 150 tonnes de métal, au troisième trimestre 2020, a indiqué le producteur. Perth se situe à 5000 kilomètres à l'ouest de Nouméa. 

Cours du nickel à trois mois au LME de Londres, le 24/04/2020 après clôture des échanges : 12.260 dollars/tonne +0,66 %
Semaine : +1,62 %. 30 jours : +9,27 %. Depuis le 1er janvier : -12,76 %

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live