L'inquiétude grandissante des salariés de la SLN

nickel
salariés SLN
©Christian Favennec

Les discours des derniers jours n’y ont rien fait, l’inquiétude demeure dans l’industrie minière calédonienne. Vale a annoncé hier se préparer à la mise en sommeil de l’usine du Sud. De leur côté, les salariés de la SLN ont entamé une tournée des partis politiques.

Les salariés de la SLN tirent la sonnette d’alarme. Si rien n’est fait, ce sont près de 10 000 emplois qui sont en jeu. 

Rencontre avec les partis politiques

Le collectif des salariés de la SLN, qui avait manifesté jeudi dernier à Nouméa, s’est lancé dans un tour des formations politiques. La solution de la dernière chance pour se faire entendre.Première rencontre ce lundi avec les représentants de Générations NC. Le collectif souhaite rencontrer l’ensemble des formations politiques du territoire. Objectif : connaître leur positionnement sur l’avenir de la SLN.  

On est dans une situation d’extrême urgence très clairement. On parle d’une mise en sauvegarde de l’entreprise d’ici 15 jours, au 1er février. Il faut absolument mobiliser l’ensemble de la société à cette problématique de quasi faillite de la SLN donc c’est le message que l’on a passé. Il faut savoir qu’une procédure de sauvegarde, c’est une procédure judiciaire pour les entreprises qui sont en difficulté, le but c’est de préserver la trésorerie en vu de financer un éventuel plan social.

membre du collectif des salariés de la SLN

 

Ecoutez son témoignage complet ici, au micro de Medriko Peteisi.

témoignage collectif salariés SLN


« Il faut que toutes les entraves cessent pour nous permettre d’opérer librement, également sur le passage de quatre à six millions de tonnes de minerais exportés puisque ces deux millions de tonnes en plus c’est du minerai qui n’est pas utilisable par les fours de la SLN donc on ne peut pas valoriser »  Par ailleurs, Romain Gargon, porte-parole du collectif des salariés de la SLN, tire lui aussi la sonnette d'alarme. Il s'exprime sur les inquiétudes des salariés et sur l'exportation de minerai. 

Il est au micro de Medriko Peteisi et Christian Favennec.

 

Le collectif doit rencontrer ce mardi après-midi, le groupe Calédonie ensemble.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live