L’UGPE demande des garanties pour la réouverture des établissements scolaires [MàJ]

éducation
Logo de l'UGPE
L’Union des Groupements de Parents d’Elèves s’inquiète et craint un creusement des inégalités entre élèves. Elle réclame une reprise progressive des cours et des sessions de rattrapage. Elle demande surtout que toutes les conditions soient réunies avec la reprise.
[MISE À JOUR DIMANCHE]
L'UGPE a tenu ce dimanche à clarifier sa position quant à la reprise des cours, suite à de nombreuses réactions de parents inquiets. Elle indique qu'elle ne demande pas la réouverture des écoles au 20 avril. "Nous demandons en fait que les autorités communiquent et nous informent sur ce qu'ils comptent mettre en place dans les établissements scolaires pour garantir la sécurité des enfants, des personnels etc; en cas de réouverture des écoles. Ce qui nous gène c'est que la question n'est pour l'instant pas du tout abordée" précise Jean-France Toutikian, le secrétaire de l'UGPE. 
 Les précisions de Jean-France Toutikian, joint par Jeannette Peteisi

UGPE itw Toutikian


--------
Après deux semaines de fermeture des établissements scolaires l’Union des Groupements de Parents d’Elèves estime que les mesures mises en place pour la continuité pédagogique « sont très inégalement appliquées selon les établissements, selon les zones géographiques et selon les niveaux et les types d’enseignement (privé et public) ». 
 

Accroissement des inégalités scolaires

L’UGPE  s’inquiète d’un possible « accroissement des inégalités scolaires entre élèves du simple fait que certains vont bénéficier d’un suivi et d’une assistance scolaire quasi individuelle, pendant que d’autres qui ne disposent pas d’équipement informatique, de connexion internet ou d’outils d’impression et de numérisation vont subir une « discontinuité pédagogique de fait » et prendre un retard qui pourra se révéler fatal, surtout pour les classes à examen ». 
Ces parents d’élèves craignent même la déscolarisation de certains élèves. 
 

Réouverture progressive et rattrapage 

L’UGPE demande donc une  réouverture « progressive, contrôlée, mesurée et protégée », mais aussi « qu'un rattrapage soit effectué par les enseignants dans les mois qui viennent et, pour toutes les classes à examen sur les vacances d’août et d'octobre en prenant par exemple, une semaine à chaque fois pour travailler avec les enseignants ». 
L’Union demande donc au gouvernement de revoir le calendrier scolaire de cette année ainsi que les rythmes scolaires. 
Pour pouvoir rouvrir les écoles, l’UGPE « exige que tous les établissements scolaires soient équipés de matériel antiépidémiques (savon dans les sanitaires, gels hydro-alcooliques, liquides désinfectants pour les mains à l’entrée des salles de classe, thermomètres numériques frontaux, masques de protection et combinaison pour les personnels chargés de contrôler les élèves et les personnels, etc.) ». 

Le communiqué de l'UGPE : 

Com UGPE covid 19 by Françoise Tromeur on Scribd