L’USTKE maintient sa mobilisation et met en place une cellule de crise

emploi
USTKE 12 décembre 2020
©Nathan Poaouteta / Ncla1ere
Réuni ce samedi à la maison des syndicats pour son bureau élargi annuel, l'USTKE, syndicat représenté au sein de Vale Nc est revenu sur le dossier de l’usine du Sud. Une cellule de crise a été mise en place.
Devant une cinquantaine de partisans, les responsables de l’organisation syndicale ont appelé au calme, à la discipline et au maintien de la mobilisation, en soutien au collectif usine du Sud = usine Sud. Un soutien qui passe avant tout par le dialogue autour des emplois et de la préservation de l’environnement. 

« La revendication reste de mise, il est important de soutenir les emplois et la question de l’environnement », assure Fidel Malalua, 4e vice-président de l’USTKE. Le syndicat représenté au sein de l’usine Vale, a une nouvelle fois affirmé son engagement aux côtés du collectif usine du Sud = usine Pays et a ajouté que « tout doit passer par le calme et ce qu’il faut retenir, c’est le maintien de la mobilisation ».


Cellule de crise 

L’UTSKE a décidé de mettre en place une cellule de crise, qui permettra la gestion des questions liées à l’actualité de ces derniers jours. « Parce qu’il y a les salariés de Vale qui sont concernés, mais il y a aussi d’autres entreprises et d’autres salariés concernés. Il y a aussi la station de La Coulée qui a pris feu et dans laquelle l’UTSKE est majoritaire. On est solidaires, on l’a évoqué plusieurs fois et on est en contact avec eux, on va continuer à les accompagner », poursuit le 4e vice-président du syndicat. 

Le syndicat est mobilisé sur l'ensemble du territoire, mais le 4e vice-président l’assure : « il faudra gérer la suite, avec d’autres structures ».

Fidel Malalua, 4e vice-président de l'USTKE, au micro d'Odine Moyatea et de Nathan Poaouteta :