L' USTKE se mobilise pour le rééquilibrage

L’USTKE se mobilise pour le rééquilibrage

A deux ans de la sortie de l’Accord de Nouméa, le syndicat dresse un constat inquiétant : selon le recensement de 2014, seuls 49 % de Kana ont un emploi et seulement 9 % d’entre eux ont suivis des études supérieures. Le syndicat dénonce l’absence de mesures volontaristes permettant l’accès des kanak aux postes à responsabilité, avant de pointer du doigt les flux migratoires sur le marché de l’emploi.
L’USTKE souhaite interpeller les instances politiques, institutionnelles et patronales sur cette problématique de rééquilibrage, qui est au cœur même des Accords de Matignon et de l’Accord de Nouméa. Le syndicat descendra dans les rues de Nouméa le mercredi 3 août prochain.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live