La campagne « Job d’été » est lancée !

emploi
Jobs d'été animation, janvier 2019
©Natacha Cognard / NC la 1ere
Depuis mercredi, les jeunes intéressés par un job d’été peuvent s’inscrire sur la plateforme mise en place par la Mij. Celle-ci organise également des « job dating » avec des entreprises partenaires.
 
Ce mardi, ils sont plusieurs jeunes de 16 à 25 ans à participer au « job dating » organisé depuis hier par l’OPT dans les locaux de sa DRH, à Ducos. L’Office des postes et télécommunications offre 70 emplois pendant les grandes vacances scolaires dans le cadre du dispositif « Job d’été » porté par la province Sud à travers la Mission d’insertion des jeunes (Mij). 
 
Job d'été opt
©Marguerite Poigoune

Une centaine de jeunes ont déjà déposé lundi leur CV et lettre de motivation et passé un entretien. Les recruteurs attendent ce mardi, près de 300 jeunes.  

« Ça va me permettre d’avoir une expérience professionnelle et d’enrichir mon parcours », raconte Océane, 16 ans, venue postuler. En attendant son entretien Frédéric se dit « un peu stressé ». Le jeune homme aimerait pour sa part décrocher un job au tri du courrier pour « découvrir le métier…. Et faire des pièces ! »
 

Témoignages de jeunes au micro de Marguerite Poigoune


 

Expérience professionnelle rémunérée

Le dispositif Job d’été permet aux jeunes de la province Sud, âgés de 16 à 26 ans, scolarisés ou étudiants, en recherche d'une expérience professionnelle rémunérée, de bénéficier d’un stage en entreprise durant la période des vacances scolaires. 

D’autres « job dating » auront lieu dans les semaines à venir, mais les jeunes peuvent d’ores et déjà s’inscrire en ligne sur la plateforme dédiée au dispositif.
 
Tous les secteurs d'activité peuvent accueillir des jeunes en job d'été, notamment pour l'accueil, les travaux d'inventaires, le commerce, le vente, la grande distribution, l'hôtellerie et la restauration pour les extras, l'agriculture notamment pour les récoltes ou encore l’animation dans les centres de loisirs.

Une indemnité mensuelle brute d'un montant de 78 284 francs CFP ( 463,22 francs CFP/h ) soit 50% du salaire minimum garanti est versée au jeune pour 169 heures travaillées, soit 4 semaines de travail effectives. Il bénéficie également d’une affiliation à la CAFAT pendant toute la durée de son contrat au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live