La continuité pédagogique s’organise sur l'ensemble du territoire

coronavirus
Capture écran continuité pédagogique 7 septembre 2021
A l’heure du troisième confinement, du côté des écoles, on s’organise. Les parents ont été prévenus lundi après-midi que les établissements seraient fermés mardi et les équipes pédagogiques ont réagi très vite, avec l’expérience des deux premiers confinements.

Et de trois. Mardi 7 septembre au matin, les enseignants se sont réunis avec les directrices et directeurs, pour mettre en place la fameuse continuité pédagogique, au plus vite. Objectif : que tout soit prêt dans la journée. Les maîtres et les maîtresses ont donc tout de suite commencé à préparer les dossiers, avec l'expérience des deux premiers confinements.

SMS ou e-mails

Des SMS ou des e-mails ont été envoyés aux familles, dès que les devoirs en version papier étaient prêts. Les familles pouvaient passer directement au sein de l'établissement scolaire de leurs enfants, pour les récupérer. Les attestations de déplacement le permettent. Pour ceux qui avaient un ordinateur à la maison, il était aussi possible de récupérer les cours, via internet. 

Espaces numériques de travail

Dans les collèges et les lycées aussi, les professeurs se sont réunis mardi. Les familles devaient être contactées directement par les chefs d’établissements, par mail, ou via les espaces numériques de travail comme Pronote. 

Voyez ce reportage réalisé vendredi 10 septembre par Loreleï Aubry et Cédric Michaut : 

 

Professions jugées prioritaires

Pour rappel, comme pour les deux premiers confinements, quelques écoles accueilleront les enfants des personnes à profession jugées prioritaires. Il s'agit du personnel de santé, des professionnels chargés de la sécurité comme la police ou la gendarmerie, ou encore les pompiers. De leur côté les crèches aussi sont fermées, depuis mardi midi. Des structures doivent rester ouvertes, là aussi, pour les personnels prioritaires. Toutes les informations ici.

En complément, le point continuité pédagogique de mardi, par la membre du gouvernement en charge de l'enseignement :