Covid-19 : zoom sur l'accueil des enfants de professionnels prioritaires

coronavirus mont-dore
Accueil des enfants de personnels "indispensables", jeudi 9 septembre, à l'école Hélène-Chaniel du Mont-Dore.
Accueil des enfants de personnels "indispensables", jeudi 9 septembre, à l'école Hélène-Chaniel du Mont-Dore. ©William Lecren / NC la 1ere
Depuis jeudi, près de 300 enfants de professionnels considérés comme indispensables dans la lutte contre l'épidémie du Covid19 sont accueillis dans 10 établissements scolaires, primaires et collèges de la Province Sud.

Ils sont indispensables à la lutte contre la pandémie du Covid-19. De nombreuses personnes dont la profession est prioritaire en cette période ont dû déposer leurs enfants, en cette période de confinement, dans des établissements scolaires pour un temps d'accueil. Les élèves dont au moins un des parents relève d'une profession prioritaire sont accueillis sur les temps d'accueil scolaire durant ces 15 jours de confinement. Julie, sage-femme sur le Mont-Dore, a déposé sa fille, jeudi matin, à l'école Hélène-Chaniel du Pont-des-Français.

“Je suis sage-femme libérable donc du coup je ne peux pas annuler mes consultations, et j’ai beaucoup de demandes. Mon mari travaille également donc je fais garder ma fille, de presque 5 ans, pour avoir l’esprit tranquille et continuer à travailler.”

Elle a ajouté :

C’est indispensable, parce que là aujourd'hui avec le personnel médical on manque déjà cruellement de monde, alors si en plus on ne peut pas travailler parce qu’on doit garder nos enfants, ce n’est pas possible. Cela soutient tout le monde.

Julie, sage-femme sur le Mont-Dore


Comment se passe l’accueil des enfants ?

Pour se rendre compte du déroulé de cet accueil, rencontre avec Solen Le Brevec, la directrice du groupe scolaire Hélène-Chaniel. "Les enfants sont accueillis avec l’aide de la caisse des écoles le matin à la garderie à partir de 6h30, détaille-t-elle. Les enfants arrivent, on leur lave les mains tout de suite. Ensuite, les enfants sont accueillis dans les classes au maximum en groupe de 10. Pareil, lavage de mains à chaque changement d'activité ou toutes les heures. Le midi, c’est encore la caisse des écoles qui nous prête deux agents pour encadrer les enfants avec leur lunch box. Et le soir, après 15h, de nouveau la garderie jusqu’à 18h."

“C’est du personnel volontaire que ce soit du personnel de mairie ou provincial et à la suite de cela, ce sont les différentes collectivités qui nous les attribuent", ajoute-t-elle. Ce groupe scolaire est prêt à accueillir 80 élèves, dont 30 en maternelle.

Reportage de William Lecren

 

Voyez également le reportage à Nouméa de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry, diffusé vendredi 10 septembre :

 

Même constat en province Nord, les écoles primaires de Poindimié, Koumac, Téari ainsi que le collège Païamboué à Koné sont réquisitionnés afin d'accueillir les enfants des personnels prioritaires, comme l’indique le communiqué du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.