Référendum : la délégation du FLNKS auditionnée par le comité de décolonisation à l’ONU

référendum
61b2a97ec5684_image00001.jpeg
Roch Wamytan, Mickaël Forrest et Charles Wea, à New-York ce vendredi. ©Carrie Nooten / Nc la 1ere
Roch Wamytan, Mickaël Forrest et Charles Wea, les trois personnalités du FLNKS missionnées auprès des Nations-Unies pour y plaider la cause du camp indépendantiste ont rencontré ce vendredi matin les membres de la commission de décolonisation à l’ONU, à New-York.

À trois jours de la troisième consultation référendaire, la délégation du FLNKS poursuit son déplacement, à New-York. Ce vendredi, Roch Wamytan, Mickaël Forrest et Charles Wea, ont rencontré les membres du comité de décolonisation à l’ONU.

L’occasion de leur exposer leurs préoccupations et la présidente de la commission C24 Keisha McGuire leur a fait une suggestion. "Elle nous a réunis pour nous auditionner. Elle avait besoin, avec son bureau, de nous entendre", précise Roch Wamytan, représentant du FLNKS. 

"Nous leur avons expliqué les raisons pour lesquelles le FLNKS ne participera pas à ce référendum. Mais ces raisons, elle les connaît déjà. On nous a proposé une réunion sous sa présidence entre les représentants de la mission française ici, à New-York et la délégation du FLNKS. Dans le cadre de notre dialogue, entre la France et le peuple colonisé", poursuit Roch Wamytan. 

À noter que sa prise de parole est présentée comme celle du président du Congrès, sur le site de l'institution Boulevard Vauban. 

Les élus loyalistes aussi 

Hier, les élus loyalistes ont pu, eux aussi, s’entretenir avec la présidente de la commission C24 à l’ONU pour exposer leurs positions, avant la troisième consultation ce dimanche. Une annonce faite ce jeudi, par Sonia Backès, présidente des Républicains calédoniens et de la province sud. 

Un entretien d’une heure, qui s’est fait par visioconférence. Selon Sonia Backès, la présidente de la commission a "confirmé la neutralité et la bienveillance de l’ONU, dans le suivi du processus calédonien".