"La demande de nickel pour les batteries va augmenter de 18% en 2021", affirme un dirigeant de Sumitomo

transition énergétique
Japon
Yuichiro Kondo, Président de SMBC Nikko Securities, filiale du conglomérat Sumitomo ©Kentaro AOYAMA/AFP
Le groupe métallurgique japonais est optimiste pour le nickel destiné aux batteries électriques. le marché est en forte croissance. Un financier du secteur minier, l’australien Macquarie, est plus prudent : la hausse de la demande ne sera pas forcément celle des prix.

La demande mondiale de nickel utilisé dans les batteries devrait augmenter de 18% cette année par rapport à 2020, soutenue par de fortes ventes de véhicules électriques (VE) en Chine, a déclaré mardi Sumitomo Metal Mining (SMM), le plus grand producteur japonais de nickel. Il appartient à un énorme conglomérat présent dans tous les secteurs de l'économie japonaise.

Sumitomo Metal, qui fournit des matériaux de cathode pour les batteries lithium-ion de Panasonic utilisées dans les véhicules électriques de l’américain Tesla, a déclaré que la demande de nickel utilisé dans les batteries rechargeables passerait à 228 000 tonnes en 2021 contre 193 000 tonnes en 2020. Sumitomo peut se procurer du nickel de qualité batterie en Australie, auprès de Glencore et en Nouvelle-Calédonie auprès de Tafigura.

Le nickel est utilisé à 70% dans la fabrication d'acier inoxydable, mais est également un ingrédient essentiel pour les batteries lithium-ion utilisées pour alimenter les véhicules électriques, et la demande devrait s'accélérer dans les années à venir.

"Les ventes de véhicules électriques augmentent très rapidement, en particulier en Chine, malgré la pandémie de COVID-19", a déclaré aux journalistes de Reuters Yusuke Niwa, directeur général du département des matières premières dont le nickel de Sumitomo Metal. 

"La baisse récente des stocks de nickel du LME reflète la demande croissante pour le métal utilisé dans les batteries", a-t-il poursuivi, soulignant une baisse de plus de 30 000 tonnes au cours des deux derniers mois.

Norilsk
Production de nickel de classe1 (99,98% de métal) destinée aux cathodes des batteries dans l'usine de Nornickel à Harjavalta en Finlande ©Kirill KUDRYAVTSEV/AFP

La société Sumitomo (SMM) a également prédit que l'excédent du marché mondial du nickel se réduirait à 58 000 tonnes cette année, contre 132 000 tonnes en 2020, car la forte demande du secteur de l'acier inoxydable compensera la production plus élevée de fonte brute au nickel (NPI) en Indonésie.

Toutefois, ces prévisions sont pondérées par la banque australienne Macquarie dans sa dernière étude du marché du nickel. Selon cet acteur très présent dans les investissements miniers et au LME de Londres, "l’offre indonésienne est en hausse permanente avec d’énormes ajouts dans tous les produits du nickel, ce qui répondra à la hausse de la demande".

La demande mondiale de nickel devrait augmenter de 9,2 % en 2021 pour atteindre 2,58 millions de tonnes, tandis que l'offre devrait augmenter de 5,8 % pour atteindre 2,638 millions de tonnes.

Au cours des quatre premiers mois de l'année, le marché mondial du nickel a enregistré un déficit de 34 900 tonnes, a déclaré l'International Nickel Study Group.

"Nous nous attendons à un excédent plus tard cette année alors que d'autres projets de production de fontes de nickel (NPI) en Indonésie démarreront", a reconnu le responsable de Sumitomo. Une usine hydro métallurgique, financée par un groupe chinois et ayant plus de deux fois la capacité de production de l’Usine du Sud en Nouvelle-Calédonie, devrait entrer en production en 2023, a indiqué le négociant Marex Spectron.

La demande japonaise de nickel devrait augmenter de 15,7 % à 167 400 tonnes, tandis que l'offre devrait chuter de 2,4 % à 165 800 tonnes.

Japon
La zone industrielle de Kawasaki au Japon ©Philp FONG/AFP

Le groupe japonais Sumitomo a détenu jusqu'à 14% de l'usine du Sud en Nouvelle-Calédonie, avant de s'en retirer en 2016. Il est associé au négociant suisse Trafigura (actionnaire actuel de l'usine calédonienne) pour le développement mondiaux des carburants verts à l'hydrogène.

NICKEL
Evolution des cours du nickel au LME de Londres, actualisé au 29/06/2021 ©Agence Bloomberg

LME-Nickel le 29/06/2021 à 19:10 GMT : 18 382 dollars/tonne +0,56%