La ligue calédonienne de volley-ball en quête d'une nouvelle dynamique

volley-ball
Déplacement des sélections U15 garçons et filles de volley-ball, à Lifou, du 8 au 10 avril 2022
Les sélections U15 filles et garçons de la ligue se sont rendues à Lifou, du vendredi 8 au dimanche 10 avril. Elles ont affronté des sélections de Drehu et de la province des Iles. ©Ligue calédonienne de volley-ball
Comment faire pour que la saison de volley-ball ne s’arrête pas après les finales territoriales ? La ligue calédonienne veut se donner une nouvelle feuille de route, au sortir de la pandémie de Covid-19. Elle va organiser, prochainement, des assisses du volley-ball.

Soixante-trois clubs répartis un peu partout sur le territoire, plus de 2000 licenciés, la ligue calédonienne de volley-ball a, elle-aussi, souffert de la crise sanitaire. Depuis février, les entrainements ont repris, une aubaine pour les joueurs, qui retrouvent, après de long mois d’absence, le chemin des terrains et des parquets des salles de sports. La ligue calédonienne de volley-ball est en quête d'une nouvelle dynamique, pour développer la pratique de ce sport.

"Nous avons été obligés de les rassurer, parce que le volley-ball est, pour les Océaniens, l'une des disciplines phares de ce pays, au même titre que le football et le cricket. Au fil du temps, cela reprend tout doucement, avec les entraînements", indique Jean-Pierre Iwane, président de la ligue calédonienne de volley-ball.

"Donner aux jeunes envie de continuer le volley-ball"

Lors de son assemblée générale de reprise, la ligue s’est donné une nouvelle trajectoire. Une feuille de route qui doit redynamiser et développer la discipline. Ces dirigeants avancent l’idée, dans un premier temps, de créer des assisses du volley-ball. Reste maintenant à fixer la date du rendez-vous.

"Cela doit nous permettre de trouver des idées et de développer le volley-ball, de manière générale. C'est lassant de s'arrêter à une compétition et qu'il n'y ait pas de continuité. Il faut donner envie aux jeunes de continuer le volley-ball. D'autres disciplines poursuivent, au-delà des finales territoriales", observe Jean-Pierre Iwane.

Depuis la rentrée, les compétitions ont repris. Le calendrier de l’année est d’ailleurs arrêté, tout comme les dates des finales territoriales, en novembre, ainsi que la clôture de saison du beach-volley, en fin d’année.