nouvelle calédonie
info locale

La prévention soigne la traduction

coronavirus
Extrait de la vidéo sur le coronavirus en nengone, langue de Maré
Extrait de la vidéo sur le coronavirus en nengone, langue de Maré. ©Gouvernement NC
Pour diffuser au mieux les messages qui concernent le Covid-19 en Nouvelle-Calédonie, ils se déclinent désormais en plusieurs langues kanak, en wallisien et en futunien.
Des prospectus pour rappeler les gestes barrière. Des vidéos pour expliquer ce qu'est le Covid-19, ou que faire en cas de fièvre et de toux. Après tout un processus de traduction, les messages sanitaires autour du coronavirus ont commencé à circuler en plusieurs langues.
 
Coronavirus, les gestes barrière en xârâcùù
Les gestes barrière en langue xârâcùù. ©Gouvernement NC
 

Mis en ligne

Le gouvernement calédonien en diffuse depuis cette semaine sur différents réseaux sociaux. La province Nord en a aussi publiés sur son site Internet, on en trouve sur la page Facebook de la province îles... Des versions existent ainsi en drehu, nengone, xârâcùùpaici, ajië, iaainraa drubea, jawe, wallisien et futunien, mais aussi en fagauvea, en yuanga ou en fwâi.
 
Extrait de la vidéo sur le coronavirus en wallisien
Extrait de la vidéo sur le coronavirus en wallisien. ©Gouvernement NC
 

Toucher le plus, et le mieux

Un travail qui a impliqué institutions, dont l'Académie des langues kanak ou le sénat coutumier, et locuteurs volontaires. «L'idée, c'est de toucher le maximum de personnes, en sachant qu'il y a des personnes aujourd'hui sur le territoire qui ne maîtrisent pas forcément bien la langue française, et aussi que les messages en langue maternelle ont beaucoup plus d'impact que ceux qui doivent faire l'objet d'une traduction», résume Alexia Mandaoué, collaboratrice de Didier Poidyaliwane qui est en charge de la culture et des affaires coutumières au gouvernement.
 
Coronavirus, extrait de vidéo : la marche à suivre en cas de toux ou de fièvre, dans une langue du Nord.
La marche à suivre en cas de toux ou de fièvre, dans une langue du Nord. ©Province Nord
 

Aller jusqu'aux tribus les plus isolées

Pour toucher les populations les plus âgées, moins connectées, il a été fait le choix de réaliser des flyers et des affiches. Ils doivent être livrés en tribu, par exemple via les conseils coutumiers qui se chargeront ensuite de leur diffusion. 

Les explications d'Alexia Mandaoué recueillies par Cédrick Wakahugnème : 

Messages sanitaires traduits, Alexia Mandaoué


Ici, les gestes barrière en huit langues kanak, wallisien et futunien.

Là, les explications sur le coronavirus...
En drehu :
En nengone :
En wallisien :
En futunien :