La révolution du Betico est en marche

transports
Betico 2
©CC Roman.b
Alors que le Betico 1 s’apprête à quitter définitivement le port de Nouméa pour rejoindre un port chypriote, la Sudiles peaufine son programme de développement. Il s’agira d'abord de rafraîchir le Betico 2, le temps de préparer l’arrivée du troisième de la lignée, le Betico 3. 
Economique et passe-partout… Voilà ce que la Sudiles attend de sa prochaine acquisition.
Le Betico 3 sera un monocoque en acier d’environ 250 places. Il devra impérativement permettre de réduire la facture de carburant (pas moins de 230 millions de francs par an actuellement). Mais pas seulement. 

Pour Régis Ballu, le directeur général de la Sudiles, le Betico 3 doit offrir un nouveau cadre de voyage aux usagers réguliers et occasionnels.

Betico itw Ballu 1

 
Un transport nocturne, moins cher pour mieux marquer sa différence avec l’aérien, et surtout des destinations de proximité aujourd’hui intouchables par le Betico 2.

Regis Ballu répond à Angélique Souche 

Betico itw Ballu 2

 
Le cahier des charges est posé. Reste maintenant à trouver le bateau en question, neuf ou d’occasion. L’opération pourrait prendre 3 à 4 ans.
Parallèlement, la Sudiles travaille sur un autre projet d’envergure, à savoir l’aménagement de la gare maritime. Des boutiques et un snack pourraient prochainement agrémenter le passage des 100 000 visiteurs annuels.

Régis Ballu, le directeur général de la Sudiles 

Betico itw Ballu 3

Betico
©NC1ere