La ruée sur les masques FFP2 pénalise les professionnels de santé

coronavirus
Pénurie de masques FFP2, les professionnels de santé pénalisés
Avec la ruée sur les masques FFP2, les professionnels de santé doivent travailler avec des masques chirurgicaux, comme ici, chez ce dentiste de Nouméa. ©Caroline Antic-Martin / NC la 1ère
Les masques FFP2 sont de plus en plus difficile à trouver en pharmacie. Les Calédoniens ont bien compris qu’ils sont plus efficaces contre le variant Omicron. Problème : cette ruée vers le FFP2 pénalise les professionnels de santé qui en ont le plus besoin.

Lavage des mains, désinfection des instruments et du mobilier entre chaque patient, dans l’un des cabinets dentaires de Nouméa, tout est mis en œuvre pour éviter de contaminer ou d’être contaminé par la Covid 19. Seul souci, les masques. 

"Ça nous met en danger"

"Aujourd’hui, on est en pénurie de masques FFP2 chez les principaux fournisseurs qu’on a sur le territoire. On travaille aujourd’hui avec des masques chirurgicaux classiques. Ça nous met en danger, ça met aussi les patients en danger", regrette le Dr Pierre Duval, chirurgien-dentiste. "Même si on a des protocoles opératoires très strictes. On a un travail à quatre mains, où on aspire au maximum les débris salivaires et tout ce qu’il se passe en bouche. Là, il faut vraiment être très rigoureux sur les protocoles opératoires". 

La pénurie dure depuis une dizaine de jours. Elle est liée à l’engouement des Calédoniens pour ce type de masques, considérés à raison comme plus filtrants, donc plus protecteurs. Sept fois plus chers que les masques chirurgicaux, les masques FFP2 sont en théorie réservés aux personnes fragiles et aux professionnels de santé, en contact direct avec les patients.

Stock stratégique

"C’est en aucun cas, un masque qui doit être utilisé par la population générale. On demande à la population, de continuer à utiliser le masque chirurgical et de continuer à laisser le masque FFP2 pour les professionnels de santé. On les utilise pour les dépistages, mais ça dérange les professionnels de santé dans le cadre de leur travail", assure Mathieu Noël, pharmacien et secrétaire du syndicat des pharmaciens de Nouvelle-Calédonie.

Bonne nouvelle, la direction des Affaires sanitaires et sociales dispose d’un stock stratégique de masques FFP2 pour pallier ces ruptures. "Cette mise à disposition se fait par la demande du professionnel de santé auprès de son importateur ou de son vendeur. Lui, l’importateur, devra se mettre en relation avec la DASS, pour pouvoir mettre à disposition ce stock stratégique à bon escient. Pour pouvoir assurer la continuité des soins et la continuité de la lutte contre le Covid", poursuit le pharmacien.

De quoi travailler en sécurité, en attendant les prochains arrivages de masques FFP2 prévus d’ici sept à dix jours. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Carawiane Carawiane : 

©nouvellecaledonie