La ruée vers les cadeaux de dernière minute

noël
Ruée vers les jouets
©Nicolas Fasquel

Certains s'y prennent à l'avance, d'autres sont des adeptes de la dernière minute. Ce jeudi 24 décembre, il y avait du monde dans les magasins à la recherche des cadeaux (et des jouets par milliers) avant le réveillon de ce soir. 

La recherche des cadeaux de Noël… pour certains, c’est un plaisir, pour d’autres, la ruée dans des boutiques bondées peut prendre des allures de corvée ! Chaque année, il y a des retardataires, qui s’y prennent à la dernière minute; certains parents flânaient ce matin dans les rayons des magasins de jouets. Leur mission: trouver les présents qu’ils mettront ce soir au pied du sapin. 

Des enfants qui savent ce qu'ils veulent

« On est descendus de Canala hier pour faire les courses pour la Noël et puis du coup on est venus ici parce que dans tous les autres magasins y’a plus rien donc on est venus là. Comme les filles savaient ce qu’elles voulaient, on ne peut pas trop leur faire la surprise » raconte Clarisse Tiouihene, une maman. Et parmi les divers profils d’acheteurs, le petit Nolan, à qui l’on peut attribuer la maxime « on n’est jamais mieux servi que par soi-même »

jouets noel 2020
©Nicolas Fasquel

Je suis venu acheter des cartes Pokémon pour Noël, et comme ça après je les ouvrirai, et j’aurais mes cartes Pokémon ; vu que je crois plus au Père-Noël… 

Nolan

 

Pour le gérant du magasin de jouet, 2020 ne fait pas partie des années fastes… selon lui, les clients dépensent de moins en moins pour les jouets de Noël. « Cette année une famille en moyenne que nous on a c’est entre 7500 et 8500 francs. En 2019, c’était plus dans les 9000-9500 francs, la meilleure des années c’était jusqu’à 15000 francs le panier moyen – pour nous dans notre branche, en 4 ou 5 ans, ça a presque été divisé par deux en panier moyen » indique Didier Lamielle, gérant du magasin.

Des rayons qu'il faut sans cesse réapprovisioner  

rayons magasin noel
©Nicolas Fasquel

Aux jardins d'Apogoti, dans la boutique de gadgets et d’accessoires du centre commercial, les vendeuses s’activent : depuis quelques jours, le magasin est pris d’assaut, il faut en permanence remplir les rayons, dévalisés par les clients«On a un approvisionnement qui est prévu tous les mois normalement, mais c’est vrai que là, ça s’accélère avec les fêtes, on essaie de satisfaire nos clients au mieux et de remplir les rayons» explique Fanny Erre, vendeuse.

À quelques heures du moment tant attendu, il ne reste plus qu’à glisser les achats au pied du sapin… si la taille des cadeaux le permet.

Le reportage de Laura Schintu et Nicolas Fasquel.