La saga du nickel se poursuit : le seuil des 20 000 dollars n’a pu être franchi

transition énergétique
canada
Mineurs de l'industrie du nickel dans une mine souterraine de Sudbury au Canada ©AFP
Le nickel a atteint un plus haut depuis cinq mois mardi avant de subir des pressions baissières à l’annonce d’un possible accord de fin de conflit entre les mineurs canadiens et Vale à Sudbury qui aurait aussi pour avantage de rassurer le marché et de réduire le risque de pénurie de nickel.

Le nickel est donc repassé en terrain négatif mardi soir à Londres après que les traders internationaux ont pris leurs bénéfices suite à la hausse de ces derniers jours, a indiqué un analyste londonien de Insights Marex Spectron : "la demande de matériaux (nickel) de qualité batterie reste ferme. Le prix de la fonte brute au nickel en Chine n'a fait qu'augmenter et atteint des niveaux jamais vus depuis 2014".

L'ingrédient de l’acier inoxydable a augmenté de près de 7 % en juillet en raison de la fermeté de la demande des aciéries, y compris en Inde, et de la baisse des stocks dans les hangars de la Bourse des métaux de Londres (LME).

Les contrats à terme du nickel des indices boursiers américains ont légèrement baissé au fur et à mesure que la session progressait à Wall Street. Les prix de l'acier inoxydable et du minerai de fer ont diminué, et avec eux les cours du nickel, alors que la Chine envisage d'imposer plus de droits de douane sur ses exportations d'acier pour plafonner la production et les prix.

Le nickel a baissé pour la première fois au cours des quatre derniers jours. Il avait atteint 19 795 $ en début de séance, le cours le plus élevé depuis le 25 février.

Les analystes en sont donc réduits à spéculer sur une poursuite ou un arrêt de la hausse au fil de leurs discrets échanges sur les réseaux sociaux.

Goro ne suffit pas à Tesla

Dans leurs discussions, ils ont noté la première production de 5 000 tonnes de nickel "vert" (certified carbon-neutral nickel) par Nornikel (Norilsk) le géant russe du secteur, à partir de l’énergie fournie par une centrale hydroélectrique en Sibérie. Mais aussi l’appétit de Tesla pour le nickel : "Goro en Nouvelle-Calédonie ne lui suffit pas, Tesla achètera du nickel à tous les producteurs responsables, du moment que cela permette de rendre le monde plus vert " conclut Andy Farrida, analyste de Fastmarkets (Metal Bulletin).

Enfin, le passage d’un cyclone de magnitude 6.3 sur Sulawesi, la grande île indonésienne du nickel, fait craindre un fort ralentissement de la production minière alors que la pandémie de Covid est à son maximum dans le pays.

Le nickel pourrait donc se maintenir dans ses hauteurs actuelles à moins que la fin probable de la longue grève des 2500 mineurs canadiens de Vale ne vienne rassurer le marché et atténue la pression haussière. La production de nickel du géant brésilien devrait être en forte baisse au second trimestre. Grève à Sudbury, départ de Goro en Nouvelle-Calédonie, Vale est aux prises avec le "métal du diable". Au Canada, ll lui faudra du temps pour relancer les fours électriques et rouvrir les mines souterraines. 

Sur le front des données, les bénéfices industriels chinois ont augmenté de 20 % en juin par rapport à l'année précédente. Les stocks dans les entrepôts mondiaux du LME sont de 219 180 tonnes, leur niveau le plus bas depuis février 2020.

LME-Nickel le 27/07/2021 aprés clôture : 19 330 dollars/tonne -1,90%.