La simplification administrative en quelques clics

société
Ordinateur
©CCO

Le conseil économique social et environnemental, le CESE, a adopté, vendredi à Dumbéa, un avis traitant de nouvelles dispositions tendant vers une administration calédonienne 2.0. Objectif : simplifier les démarches. Les membres se sont penchés sur les conséquences pour l’usager.

C’est un texte qui a pour objet, la simplification administrative. Moins de paperasses, moins de déplacements, voir plus du tout. « En premier lieu, on pourra très bientôt apposer une signature numérique. On pourra remplir des documents avec son portable ou son ordinateur. On pourra transmettre des documents au lieu de se déplacer, détaille Jean-Louis Laval, président de la commission de l’enseignement, de l’éducation, du travail et de la formation au Cese, le conseil économique, social et environnemental. Ce qui permet un gain de temps et une certaine réflexion pour les personnes qui remplissent ces documents.» 

Cese
©Marguerite Poigoune

Maîtriser l'outil 

Une simplification administrative certes, mais qui peut être source de complications pour ceux qui ne sont pas en phase avec la technologie ou tout simplement pour ceux qui habitent dans des zones où le réseau internet ne passe pas. « On va tomber sur une partie de la population qui ne maitrise pas l'outil. Il faudra bien qu'on arrive à amener ces avancées partout. Petit à petit, avec l'aide de l'administration, on saura comment utiliser un ordinateur ou une tablette, cela permettra au plus grand nombre de pouvoir le faire », assure Jean-Louis Laval. 

Soumis par le gouvernement

Lors de cette séance, 27 personnes ont voté pour ce texte, soumis par l'éxécutif, et un membre du Cese a émis un avis réservé sur la question.

Les précisions de Marguerite Poigoune : 

Simplification administrative