Covid-19 : la vaccination selon les communes

coronavirus
Carte vaccination par commune
©NCla1ère
Intéressons-nous aux différentes couvertures vaccinales contre le Covid-19 à travers la Calédonie. D’une commune à l’autre, de fortes différences se dessinent.

Huit mois après le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid, 54,75% des Calédoniens ont reçu au moins une dose de vaccin. Et 32,5% présentent un schéma vaccinal complet.
La carte qui recense la part de la population totale vaccinée par commune au 27 sept 2021 laisse apparaître de fortes disparités. 

Population vaccinée au 27 septembre 2021
Population vaccinée au 27 septembre 2021, une et deux doses ©NCla1ère

Des disparités

Sur la Grande Terre, les régions de Koné (le taux le plus faible avec 26,96% de la population totale vaccinée), Voh, Poindimié, Sarraméa ou Yaté sont bien moins vaccinées que des communes comme Boulouparis, Farino, Ouégoa ou encore Poum où, à chaque fois, plus de la moitié de la population totale a reçu au moins une injection. 

Moindou meilleure élève de la vaccination

C’est à Moindou, l’une des plus petites communes du territoire, que le taux de vaccination est le plus élevé : 75,48%.
Nouméa, qui rassemble plus d’un tiers de la population globale, affiche un taux de vaccination de 43,49%. 

Carte vaccination par commune
©NCla1ère

Dans les îles

Aux Loyauté, on observe également des différences d’une île à l’autre. Alors que Maré accuse du retard (32,64 %), Ouvéa fait partie des communes en tête (52,63 %). 
L’Île des Pins affiche également une bonne dynamique, avec 56,21% de couverture vaccinale et Belep enregistre 37,95 % de vaccinés.  

Quelles explications ?

Une couverture très disparate qui tient notamment à la mobilité des Calédoniens, nombreux à se faire vacciner dans les communes voisines avec le succès des vaccinodromes, le décompte se faisant par lieu d'injection et non par lieu de résidence. 
Les chiffres sont également à relativiser car ils concernent la population totale et non la population vaccinable. Dans ce dernier cas, la jeunesse de la population peut desservir certaines communes. On constate par exemple à Lifou un taux de vaccination de 46,55 % si on compte la population totale, mais de 56,08 % si on ne prend en compte que la population vaccinable. 
Enfin reste la peur, la défiance ou les rumeurs pour expliquer une hostilité à l’égard d’un vaccin déjà injecté plus de 6 milliards de fois dans le monde.
Explications avec Loreleï Aubry 

©nouvellecaledonie

La répartition des vaccinés par commune :