La vente d’alcool à distance dans le viseur de la Province sud

santé
Consommation d'alcool interdite le weekend à Kaala-Gomen
©NC1ère
Les élus ont voté ce matin une délibération modifiant le Code des débits des boissons. C’est le fruit d’un long travail mené en concertation avec plusieurs acteurs. Ce texte vise à renforcer la réglementation et lutter contre l’ivresse publique.
« Plus personne ne pourra s’improviser vendeur d’alcool sans autorisation expresse. » La Province Sud est ferme. Dans son viseur : la vente à distance. L’activité échappait jusqu’ici à toute réglementation. 
En plus des amendes pénales, les contrevenants risquent maintenant à une amende administrative de 1 million de francs CFP. 
Les élus envoient ici un signal fort : les débordements liés à l’alcool ne sont plus acceptables. 

Philippe Michel, président de la province Sud

Alcool itw Michel

 

Le Front Indépendantiste et Progressiste s’est abstenu. Par la voix de Louis Mapou, le groupe s’est interrogé sur la possibilité d’augmenter le prix de l’alcool et de limiter les quantités vendues. 
Les élus contestent également la dérogation qui peut-être accordée aux vendeurs à domicile pour la vente d’alcool réfrigéré.

Alosio Sako, chef du groupe Front Indépendantiste et progressiste

Alcool itw Sako

 

Les vendeurs à domicile présents lors des débats regrettent de n’avoir pas été associés aux discussions. Ils seraient une cinquantaine à exercer, avec un chiffre d’affaires compris entre 400 000 et 2 millions de francs CFP par semaine. 

Pour eux, c’est tout simplement  leur mort assurée.

Alcool itw vendeurs

 

Le texte impose également aux commerces et restaurants d’afficher ce code dans leur établissement. Enfin, les discothèques devront mettre à disposition de leurs  clients des éthylotests gratuits et disposer d’informations sur les transports nocturnes.