publicité

Un langage signé bébé

Proposer un moyen de communiquer bien avant le parler, c'est le principe du langage des signes pour les bébés, que les tout-petits peuvent apprendre dès l'âge de six mois. A Nouméa, Païta ou Koné, des ateliers initient à cette façon d'échanger entre le très jeune enfant et les plus grands.

© DR
© DR
  • Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry, avec F.T.
  • Publié le
«Manger», «encore», «fini»… Ce sont des idées comme celles-ci que le langage des signes permet de faire passer auprès d'un tout-petit. «Un bébé, même avant de commencer à parler, peut déjà s'exprimer, résume Pauline Pierrel, animatrice d'ateliers "bébé signe". Il a déjà des choses à dire, il comprend beaucoup plus de choses que ce qu'on croit.»

Enrichir le lien

Il s'agit donc de lui montrer un langage de transition avec les mains, que l'enfant sera capable de reproduire dès six mois. Une façon de dire les besoins, les émotions et les frustrations. D'enrichir le lien de confiance avec le plus grand, que ce soit le parent, le grand-parent, le frère ou la sœur. Et puis de s'amuser!
Démonstration à la médiathèque de Païta dans ce reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry .
BEBE SIGNES

Infos pratiques

Développés en Calédonie par l'association Communication Pacifique, des ateliers de quarante-cinq minutes, gratuits ou payants, sont proposés en cabinet, en crèche ou comme ici en médiathèque:
- certains vendredis à 9 heures à la médiathèque de Païta (renseignements au 35 21 83);
- certains mercredis de 14h30 à 15h30 à la médiathèque de Rivière-Salée (renseignements au 41 54 02);
- certains samedis à 8h30 à la médiathèque de Koné (renseignements au 47 20 65).

Sur le même thème

  • famille

    Incontournable Fête des mères

    Ce dimanche revêtait un sens particulier pour les nombreux Calédoniens qui ne manquent pas de célébrer la Fête des mères. Les reines du jour, souvent présentées comme le pilier de la famille.

  • famille

    La famille Vahai Sosaia renoue les liens

    Ils étaient environ 250 à se retrouver ce dimanche, au parc Fayard de Dumbéa, pour des retrouvailles familiales. 250 descendants d’un couple wallisien qui vivait au début du vingtième siècle.

  • famille

    Encadrer la succession des biens dans le droit coutumier

    La dernière loi du pays liée à l'identité kanak datait d'il y a dix ans. Hier, le Congrès de la Nouvelle-Calédonie a adopté un texte concernant la succession des personnes régies par le statut coutumier. Salué par tous, voté à l'unanimité, mais transmis pour avis au Sénat coutumier. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play