Le cours du nickel suit la flambée de l’épidémie de Covid-19 en Indonésie

nickel
Indonésie
Vaccination contre le Covid-19 à Jakarta en Indonésie ©Chaideer Mahyuddin/AFP
La région Asie-Pacifique fait face à une nouvelle vague de contaminations, sous la pression du variant Delta. L’Indonésie, premier producteur mondial de nickel, est frappée de plein fouet. A Londres, les cours du métal grimpent.

L'Indonésie, quatrième pays le plus peuplé au monde avec près de 270 millions d'habitants, comptabilise des dizaines de milliers de nouveaux cas chaque jour et a enregistré cette semaine un nombre record de décès quotidiens (1040). Le nombre de cas quotidiens a quadruplé en moins d'un mois.

Selon le négociant londonien Marex Spectron, la demande de nickel à la Bourse des métaux de Shanghai a atteint un sommet jamais vu depuis le 27 octobre 2020. Cette flambée de la demande repose apparemment sur l'opinion des investisseurs selon laquelle "la flambée des cas de Covid-19 en Indonésie devrait affecter la production minière et industrielle du pays".

L’Indonésie qui assure près de 30 % de la production mondiale est le principal fournisseur de la Chine pour les alliages de l’acier et ambitionne de le devenir pour le nickel des batteries électriques.

Le crise de Covid-19 en Indonésie, ouvre des perspectives de ruptures d'approvisionnement et soutient les prix du nickel

Anna Stablum, analyste de Marex Spectron pour l’Asie

 

De nouvelles restrictions, avec notamment la fermeture des bureaux, de certaines usines et, dans les zones les plus touchées, des mosquées et églises ont été élargies mercredi à l'ensemble du pays. Alors que des restrictions draconiennes étaient déjà en vigueur sur les îles de Java et Bali, ces nouvelles mesures qui varient selon les zones s'appliqueront à des dizaines de villes de Sumatra (Ouest) jusqu'à la Papouasie occidentale (Est).

LME-Nickel le 10/07/2021 : 18 750 dollars/tonne +2,35% hebdomadaire.