Le FSH peine à trouver des acquéreurs

immobilier
FSH Fonds social de l'habitat
©NCla1ère

Le Fonds social de l'habitat tente de séduire les acheteurs. Entre crise politique et crise économique, l’immobilier pâtit de l'ambiance morose qui touche le pays. Même les habitations à petits prix proposées par les bailleurs sociaux ont parfois du mal à trouver preneur.

Le Fonds social de l’habitat enregistre trois fois moins de propriétaires en dix ans. Un constat lié à la crise alors que le bailleur social continue de proposer des produits d’accession à la propriété
Le reportage de Louis Perin et Gaël Detcheverry 

Acheter plutôt que louer

Un duplex de 83 m2 pour 18 millions de francs CFP. C’est ce que propose le plus ancien des bailleurs sociaux, le Fond social de l’habitat, à ce couple de primo-accédants. Un premier achat subventionné à hauteur de 7 millions de francs par l’organisme qui permet aux familles de s’extraire de la location immobilière. 
« L’avantage, c’est l’accession à la propriété. C’est mieux de payer pour quelque chose qu’après tu as. Parce que payer tous les mois pour quelque chose qu’à la fin tu n’as pas, c’est un peu dommage » explique Mika Fatoga, acquéreur potentiel. 
Des biens attractifs et des acheteurs enthousiastes, pour ce lot nommé les Villas d’Eli au Nord de la commune de Païta. 

Baisse nombre accessions à la propriété
©NCla1ère

Trois fois moins d’acheteurs

 Pourtant, depuis la crise, le FSH a dû réviser sa copie et diminuer le nombre de constructions dédiées à l’acquisition. Ainsi en dix ans, le nombre de familles ayant accédé à la propriété a été divisé par trois. 191 en 2011 contre 61 en 2020. En cause, des revenus de plus en plus modestes. 
«  Effectivement, on rencontre une paupérisation de notre population. On a des ressources qui diminuent » explique Christophe Kiaoao, directeur de la clientèle du FSH. « Pour autant, on a aussi dans notre parc des familles qui sont logées depuis un certain temps dans le parc locatif et qui ont cette volonté de pouvoir devenir propriétaires. Donc, c’est de pouvoir accompagner aussi ces familles ». 

En 2021, le Fond social de l’habitat s’est fixé comme objectif d’accompagner quatre-vingt familles dans leur premier achat immobilier. Pour y répondre, une autre résidence sera livrée en cours d’année : les villas du 6ème à Nouméa.