Covid-19 : le gouvernement confirme 16 cas positifs dont 6 personnes en réanimation au médipôle

coronavirus
Unité Covid-19 du Médipôle, août 2021
L'accès à la zone Covid du Médipôle, le 23 août 2021. ©NC la 1ere
Durant le compte-rendu du point presse au gouvernement de ce mercredi 8 septembre, la gravité de la situation a été soulignée par le représentant du CHT, le nombre de cas actuel a été confirmé et des précisions sur les tests ainsi que sur la vaccination ont été données.

La vice-présidente du gouvernement, Isabelle Champmoreau est intervenue ce mercredi à 14 heures. Elle a donné le bilan officiel de 9 nouveaux cas positifs à la Covid-19, ce qui fait au total 16 cas positifs. Les cas sont tous isolés au médipôle, 6 personnes sont en réanimation. Isabelle Champmoreau précise que les malades en réanimation ne sont pas vaccinés.

Selon le Dr Thierry de Greslan, président du conseil médical du CHT, le nombre de cas positifs au virus COVID-19 va augmenter toutes les heures. “Le virus circule partout, vous l'avez sûrement déjà rencontré ou vous allez le rencontrer dans les jours à venir” affirme-t-il.

Nous ne serons plus covid-free, il faudra apprendre à vivre avec le virus.

Dr de Greslan, président du conseil médical du CHT

 

D'ici 15 jours à 3 semaines, il prévient qu’à ce stade, on peut arriver à saturation des hôpitaux.

Le gouvernement a alors annoncé ce mercredi la mise en place de nouveaux vaccinodromes, en province Sud :

- le 10 septembre 2021 à la salle omnisports du Mont-Dore

- La vaccination dans plusieurs communes sera mise en place, notamment à l'Île des pins, Païta, Bourail ou encore Thio et Yaté

- La vaccination est prolongée au centre de vaccination de la CAFAT les mardis et jeudis en nocturne jusqu'à 19h et le samedi matin.

- La mairie de Nouméa remet également en place un centre de vaccination durant deux semaines et va prévoir des nocturnes pour ceux qui n’ont pas le temps la journée.

En province Nord, un vaccinodrome s'ouvrira ce samedi à Koné. Pour l'instant, les horaires n'ont pas été communiqués. C'est "un dispositif de grande envergure", précise le gouvernement.

Des modifications concernant la vaccination des 12-15 ans

Le gouvernement a également annoncé un assouplissement concernant les règles de vaccination pour les mineurs de 12 à 15 ans. Désormais, un seul parent suffira pour accompagner son enfant pour la vaccination. La pièce d'identité d'un des parents, celle de l'enfant, ou bien le livret de famille, sera demandé.

Concernant la vaccination des + de 16 ans et jusqu'à 18 ans, l'autorisation parentale ne sera plus nécessaire. Toutefois, il est fortement conseillé de se faire accompagner par un parent. La pièce d'identité est obligatoire.

Le gouvernement a d’ailleurs annoncé un record du taux de vaccination avec plus de 2500 doses administrées hier sur tous les vaccinodromes.

En attendant que la majorité de la population soit vaccinée, "on applique les gestes barrières, on garde les masques et on s'isole en cas de symptômes après s'être signalé", répète le Dr de Greslan.

Lors de ce point presse, le gouvernement a donc rappelé la marche à suivre en cas de symptômes :

- Ne pas se déplacer

- Contacter un médecin

- Suivre les indications du médecin

- Se diriger vers un centre de dépistage si le médecin vous le recommande

"Les tests ne sont pas infinis", déclare le Dr de Greslan, "il faut donc se faire dépister seulement quand on a des symptômes."

Isabelle Champmoreau a d’ailleurs précisé que le prix des masques et gels sera encadré. Les arrêtés concernant ces prix seront réétudiés avec un arrêté pour un encadrement du prix des tests.

Le point sanitaire complet du 8 septembre :