Le grand retour du nickel : la Calédonie a la baraka...

nickel
NICKEL
Dans l'usine SLN-Eramet de Doniambo en Nouvelle-Calédonie ©Alain Jeannin
Le nickel a franchi le seuil des 16 000 dollars la tonne à la Bourse des métaux de Londres, boosté par la demande pour les batteries des véhicules électriques et celle de l’acier inoxydable. Et ce n’est sans doute qu’un début.
Le nickel a fait un retour "stupéfiant" a commenté Ed Meir de la société de négoce ED&F Man lors du débat sur les métaux organisé à Londres, à l'occasion de la semaine de la Bourse des métaux (LME Week). Et M. Meir attribue l'important revirement de fortune du nickel au LME à une seule chose : la Chine. "Si l’objectif initial de 19 800 dollars par tonne fin 2020 est un chiffre éloigné, cela donne au moins de l'espoir pour la demande de nickel et, par conséquent, pour les prix qui devraient se maintenir au-dessus de 15 000 dollars en 2021, dans un scénario de base" a conclu M. Meir.
 

Sixième jour consécutif de hausse pour le nickel

A Londres, le métal continue sur sa lancée, en territoire positif. Et puis, des analystes ont reçu une information qui indiquerait "la conclusion des négociations pour la reprise de l’usine du Sud (Vale-NC) en Nouvelle-Calédonie". "Le montage financier aurait  encore évolué" a précisé de son côté, à Nouméa et sans plus de précision, une source proche du dossier, sous couvert d’anonymat. Enfin, et cette fois à Toronto au Canada, un dirigeant de Vale, joint par Outre-mer La1ère, n'a pas souhaité faire de commentaire, mais à précisé:"je ne suis pas au courant d'une annonce imminente pour Vale-NC."
 

Du nickel et de l'inox 

Pendant ce temps, la "stratégie nickel" des Philippines choisit la diversification et ajoute une nouvelle corde à son arc : la production d’acier inoxydable. Le producteur Global Ferronickel a annoncé la construction d’une grande usine sidérurgique début 2021. Au même moment, le pays a confirmé un ralentissement de ses exportations de nickel cette année, sans en préciser les raisons. "Les cours du nickel ont réagi à cette diminution de l’offre à laquelle s'ajoute l'annonce d'un plan d'investissement dans la modernisation des infrastructures en Chine", a indiqué Alastair Munro de Mlarex Spectron. Le nickel a atteint 16 135 dollars la tonne en matinée à Londres, un prix jamais vu depuis le 11 novembre 2019. Mercredi en soirée, le nickel préservait les 16 000 dollars malgré une information faisant état de la découverte d'importants gisements au Canada.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live