Le nickel revigoré reprend des couleurs

transition énergétique
Russie
Production de nickel chez Nornickel en Russie ©PAVEL LVOV/AFP
Si les prix des métaux industriels sont toujours soumis à l’instabilité et aux incertitudes de l’économie mondiale, les données globales restent positives, a estimé le négociant Marex Spectron.

Après un début de semaine sous pression, en raison de statistiques montrant une baisse de la consommation intérieure en Chine, les cours du nickel se sont redressés à partir de mercredi.

Le producteur russe Nornickel a déclaré qu'aucun navire n'était en retard pour livrer du nickel aux États-Unis, réfutant des informations selon lesquelles un tel retard expliquait les nouveaux sommets atteints par le métal aux Etats-Unis.

En Chine, le rebond de 10 % des actions immobilières et la hausse de la production d’acier inoxydable de 12,72 % en glissement annuel ont favorisé des achats de nickel avec une progression des prix des plaques de métal et une stabilité des briquettes, a indiqué l’analyste Alastair Munro. Il est vrai que les négociants et les industriels ont intérêt à anticiper. Le producteur brésilien Vale a annoncé qu'il s’attend à ce que sa production baisse de 13% en 2022.

En fin de semaine, la hausse des stocks mondiaux de minerai (189.000 tonnes), une tendance naturelle en fin d’année, a stoppé la progression haussière des prix du métal de l’inox et des batteries électriques. Le nickel n’a pas franchi le seuil des 20.000 dollars, mais il s'en est fallu de peu.

LME-Nickel 13/11/2021 19.940 dollars la tonne +0,92% / progression hebdomadaire +2,60%