Le nickel se ressaisit soutenu par la faiblesse des stocks mondiaux

transition énergétique
SAFT
Bande métallique 100% nickel entrant dans la composition des batteries MSX de SAFT-TotalEnergies ©Alain Jeannin et Nordine Bensmail
L'évolution des prix au jour le jour, tantôt à la baisse tantôt à la hausse, témoigne de la fragilité de la demande. Malgré tout, indique le négociant Marex, les faibles stocks de nickel disponibles en Asie et en Europe offrent des perspectives plutôt constructives pour le second semestre. Message reçu, dès vendredi les cours se sont ressaisis..

Les prix des métaux industriels, en particulier le nickel, se sont redressés en fin de semaine à la Bourse des métaux de Londres (LME), soutenus par une baisse du dollar et l'atténuation des mesures sanitaires en Chine. Un dollar moins fort permet aux investisseurs utilisant d'autres devises d'avoir un pouvoir d'achat plus élevé et de payer moins cher leurs achats de métaux.

LME
Evolution du nickel au LME de Londres ©Bloomberg/Marex Spectron

Le marché mondial vu par Nornickel

Dans une étude publiée cette semaine, les analystes du géant russe Nornickel – premier producteur mondial - prévoient que la croissance de la demande primaire de nickel en 2022 ralentira à +11% à 3,17 millions de tonnes, par rapport à l'augmentation de 17% en 2021, reflétant l'environnement de prix actuel, l'inflation élevée dans les principales économies et les perspectives macroéconomiques incertaines.

Ils pensent que le marché du nickel fin 2022 sera légèrement excédentaire d'environ 40.000 tonnes et principalement en nickel à faible teneur.

Cependant, la volatilité sans précédent des prix, les verrouillages liés au COVID en Chine, la pression inflationniste croissante et les perturbations potentielles de l'approvisionnement dans un contexte de stocks de nickel extrêmement serrés peuvent avoir un impact significatif sur la demande.

En 2023, Nornickel s’attend à ce que l'excédent du marché s'élargisse d’environ 100. 000 tonnes, principalement dans le nickel à faible teneur, en raison des nouvelles capacités de fonte de nickel en Indonésie, associées à la production croissante de produits chimiques à base de nickel et à une nouvelle croissance de la production de nickel de classe1 et de ferronickel.

Russie
Nickel destiné aux batteries des véhicules électriques produit en Russie ©KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Spéculation sur l’offre et de la demande

Une augmentation de 16 % de l'offre de nickel en 2023 devrait dépasser la demande croissante des secteurs de l'acier inoxydable et des batteries, l'utilisation primaire de nickel augmentant de 14 % en glissement annuel.

Cependant, l'augmentation de l'utilisation des véhicules électriques et de la production d'acier inoxydable pourrait entraîner une demande de nickel encore plus forte,  "Tandis que la montée en puissance des capacités indonésiennes de fonte brute de nickel et d'autres projets dans le monde pourrait à nouveau décevoir", a conclu l’étude de Nornickel.

Vendredi, "les cours du nickel se sont consolidés, les niveaux de stocks continuent de baisser", a indiqué Andi Farida, analyste de Fastmarkets (Metal Bulletin).

LME Nickel 27/05/2022 : 28.044 dollars/tonne + 3,11 %.