Le nickel sous pression des incertitudes économiques

nickel
Nickel
Séance du nickel à la Bourse des métaux de Londres (LME) ©Alain JEANNIN
Les prix du nickel, ce baromètre de l'économie mondiale de la transition vers les véhicules électriques, ont repris leur baisse en début de semaine à la Bourse des métaux de Londres (LME). Petit à petit, le métal efface ses gains spectaculaires du mois de mars, même s’il reste des réserves.

Tous les rebonds de prix dans l’espace des métaux industriels sont minimes et ne durent pas. Plombée par deux années de crise sanitaire, l'économie mondiale n'arrive pas à sortir la tête de l'eau. La relance n'est pas au rendez-vous et l'inflation explose.

"A Shanghai, plus de mille lots de nickel affichés à 25.000 dollars la tonne sont disponibles. La moyenne à 200 jours est désormais à 24.065 dollars", a indiqué Al Munro de Marex depuis la Bourse des métaux de Londres (LME).

LME
Evolution des stocks de nickel à la Bourse des métaux de Shanghai ©Bloomberg/Marex Spectron

Le LME Index, un indice qui intègre les prix de l'aluminium, du cuivre, du plomb, du nickel, de l'étain et du zinc échangés sur le LME, atteignait 4.200 points ce lundi, soit une baisse de plus de 8% en une semaine. Il s'agit de son plus bas niveau depuis décembre.

"Les chiffres étonnamment élevés de l'inflation aux États-Unis et la fermeté du dollar américain qui en résulte" pèsent sur les prix des métaux de base, estime Daniel Briesemann, analyste pour Commerzbank; interrogé par l'AFP.

Les analystes alertent également sur le fait que la reprise économique en Chine repose sur des bases fragiles, le pays étant la dernière grande économie mondiale à maintenir une stratégie zéro Covid, qui repose sur le placement en quarantaine des personnes testées positives, des confinements ciblés ou encore des tests PCR obligatoires.

LME
Evolution des cours du nickel au LME de Londres ©Bloomberg/Marex Spectron

LME-Nickel le 20/06/2022 à 13:52 GMT : 25.330 dollars/tonne -1,22%

LME-Nickel [hebdomadaire -2,31%]